CAR + 3 more

Afrique de l’Ouest et du Centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire ( 2 – 8 Janvier 2018)

Format
Infographic
Source
Posted
Originally published

Attachments

NIGERIA

LES AFFRONTEMENTS ENTRE AGRICULTEURS ET ÉLEVEURS DÉPLACENT PLUS DE 40 000 PERSONNES

Plus de 40 000 personnes ont été déplacées à la suite des affrontements qui ont éclaté le 1er janvier entre les agriculteurs et les éleveurs de l'État de Benue, dans le sud-est du pays. Les combats ont également fait plus de 30 morts. Les autorités de l'État ont établi des camps pour accueillir les personnes déplacées. Les affrontements entre les éleveurs nomades Fulani et les communautés agricoles se sont intensifiés dans les régions du centre-nord et du nord-est, notamment dans l'État d'Adamawa, où des centaines de personnes ont été déplacées dans deux localités en décembre.

L’ASSISTANCE ALIMENTAIRE EN TÊTE DES BESOINS NON-SATISFAITS

Soixante-neuf pour cent des personnes déplacées par le conflit dans le nord-est du Nigeria affirment que la nourriture est leur principal besoin non satisfait, selon l'enquête réalisée par l'OIM en décembre 2017 auprès de 21 750 personnes interrogées. Les articles non alimentaires, les abris et les services médicaux sont les autres besoins non satisfaits. Les organisations humanitaires continuent d’augmenter l'aide alimentaire. Le PAM fournit une assistance alimentaire à environ 1 million de personnes chaque mois. La FAO fournit actuellement une assistance agricole à la saison sèche à plus de 700 000 personnes dans les États d'Adamawa, de Borno et de Yobe.

REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

LES ATTAQUES PRIVENT 13 000 PERSONNES DE SOINS DE SANTE

Environ 13 500 personnes dans deux localités de la préfecture de l'Ouham, au nord-ouest du pays, sont privées de soins de santé et d'éducation depuis octobre 2017 suite à des attaques dans lesquelles des assaillants armés ont détruit des biens et incendié des centres de santé. Plus de 2 000 personnes ont fui vers les villes voisines pour assurer leur sécurité. Une évaluation des besoins inter-agences doit être effectuée dans les prochains jours

RCA/TCHAD

LES AFFRONTEMENTS ARMÉS DÉPLACENT PLUS DE 30 000 PERSONNES

Des affrontements armés ont contraint plus de 25 000 personnes à chercher refuge à Paoua, une ville du nord de la RCA. Des affrontements ont éclaté le 28 décembre entre des groupes armés rivaux dans le nord de la ville. Environ 2 000 maisons dans plusieurs villages ont été incendiées ou détruites. La nourriture, les articles non alimentaires et la protection sont les principaux besoins humanitaires. Les organisations humanitaires mobilisent des moyens d’assistance. Les combats ont également forcé plus de 5 000 personnes à fuir vers le sud du Tchad, la vague la plus importante en 2017. Nombre d'entre elles dénoncent des violations généralisées des droits de l'homme commises par les groupes armés, a rapporté le HCR. Le Tchad accueille plus de 75 000 réfugiés de la RCA. La violence a augmenté dans ce pays au cours de l'année passée, aggravant la souffrance humaine et compliquant l'acheminement de l'aide.

SENEGAL

13 PERSONNES TUÉES DANS UNE ATTAQUE ARMÉE

Des hommes armés ont abattu 13 personnes le 6 janvier en Casamance, dans le sud du Sénégal, a rapporté l'armée. L'identité des assaillants ou leur motif restent floues. Les victimes ont été attaquées alors qu'elles ramassaient du bois près d'une ville proche de la frontière avec la Guinée-Bissau. Le Mouvement des forces démocratiques pour la Casamance, une milice séparatiste, opère dans la région depuis 1982 et est l'une des rébellions les plus anciennes d'Afrique. Il a nié être derrière l'attaque. En novembre 2017, un groupe de personnes cherchant du bois de chauffage avait également été attaqué dans la même zone.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.