CAR + 4 more

Afrique de l’Ouest et du Centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire (14 – 20 février 2017)

Source
Posted
Originally published

Attachments

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

AGGRAVATION DE LA SITUATION À BAMBARI

Les partenaires humanitaires craignent que des affrontements récurrents entre factions dans les villes voisines de Bambari, au centre du pays, puissent se répandre dans la ville, déclenchant une nouvelle crise humanitaire. La violence entre les groupes armés a atteint la ville d'Ippy, sur la route de Bambari. En conséquence, de nombreuses familles vivant dans des villages le long de l'axe Bria-IppyBambari ont fui la région. Les mesures de sécurité ont également été renforcées. La reprise du conflit à Bambari pourrait déclencher des déplacements à grande échelle, car la ville abrite 160 000 personnes et 45 000 personnes déplacées.

CAMEROUN

21 CAS DE FIÈVRE POURPRÉE DANS L’EXTRÊME-NORD

Le ministère de la Santé a signalé deux nouveaux cas de «fièvre pourprée» d'origine inconnue dans la région de l’Extrême-Nord. Un total de 21 cas et neuf décès chez des nourrissons entre 5 et 24 mois a été enregistré depuis janvier 2016. Les experts soupçonnent la fièvre d'être un type de «variole du singe», mais attendent les résultats des tests de laboratoire. Le 18 février, une équipe d'enquête rapide du ministère de la Santé composée d'experts en surveillance épidémiologique a été déployée dans la région.

CÔTE D’IVOIRE

DES CAS DE GRIPPE AVIAIRE ENREGISTRÉS

Au début de 2017, des tests effectués sur des canards dans une ferme dans la ville de Bassam, au sud, se sont révélés positifs au virus H5N1. D'autres foyers ont été identifiés depuis à Bouaké, au centre, dans la capitale Abidjan, et à Agnibilékro, à l'est. Plus de 72 000 volailles ont été abattues et un plan d'intervention de 12 mois est en cours. Environ 150 agriculteurs ont reçu une compensation financière, mais un programme d'indemnisation solide est nécessaire pour encourager les agriculteurs à signaler les cas suspects. La FAO a renforcé son équipe sur le terrain pour soutenir le gouvernement.

NIGERIA

DES ATTAQUES DE BOKO HARAM CIBLENT DES CAMPS DE DÉPLACÉS

Le 16 février, des assaillants suspectés appartenir à Boko Haram ont lancé une attaque majeure à l'aide de fusils et d'explosifs visant un site qui accueille plus de 9 000 personnes déplacées et la zone de «Muna Garage» qui sert de point de rassemblement pour les convois d'aide escortés de Maiduguri. Le nombre de victimes civiles demeure inconnu. Les agents de sécurité d'un poste de contrôle voisin auraient repoussé l'attaque lors d’une fusillade qui a duré des heures. «Muna Garage» a fait l’objet d’attaques répétées ces derniers mois.

REGIONAL

RISQUE DE PROPAGATION DE CHENILLES LÉGIONNAIRES

Le 16 février, l'ONU a averti que l'invasion de «chenilles légionnaires» qui détruisent déjà les plantations de céréales dans plusieurs pays d'Afrique australe pourrait rapidement se propager, menaçant la sécurité alimentaire et le commerce. L'Afrique de l'Ouest est exposée, car les premiers spécimens de cette larve ont été repérés l'an dernier au Nigeria et au Togo. Certains experts soupçonnent qu'ils ont traversé l'Atlantique avec des importations aériennes de plantes sud-américaines, ajoutant que ce n'est probablement qu'une question de temps avant que la majeure partie de la région ne soit affectée.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.