CAR + 4 more

Afrique de l’Ouest et du Centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire (13– 19 novembre 2018)

Format
Infographic
Source
Posted
Originally published

Attachments

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

DES MILLIERS DE DÉPLACÉS APRÈS DES AFFRONTEMENTS À ALINDAO

Le 15 novembre, des affrontements entre groupes armés ont provoqué l’incendie du site de déplacés de la Mission catholique dans la ville d'Alindao, au sud-est. La Croix-Rouge centrafricaine a inhumé 60 corps. Au total, ce sont plus de 18 000 personnes qui ont été affectées; des milliers d’entre elles ayant fui dans la brousse et vers d'autres sites de déplacés autour de la ville. Des organisations humanitaires ont effectué des évaluations initiales et les besoins prioritaires concernent les abris, l'eau et l'assainissement, la santé et la protection.

RD CONGO

MALGRÉ LES ATTAQUES, LA LUTTE CONTRE EBOLA CONTINUE

Le 18 novembre, l'OMS a déclaré la reprise des activités de lutte contre l’épidémie Ebola malgré les affrontements meurtriers du 16 novembre à Beni, dans la province du Nord-Kivu, à l’est du pays. Les autorités sanitaires avaient annoncé une brève suspension des activités après que des affrontements se soient produits autour d'un centre d'urgence à Beni, causant la mort de huit casques bleus. La violence dans la région entrave les efforts pour contenir l'épidémie. Au 19 novembre, 373 cas, dont 217 décès, avaient été signalés dans 14 zones sanitaires des deux provinces voisines du Nord-Kivu et de l'Ituri.

ASSISTANCE POUR LES EXPULSÉS D’ANGOLA

Le 10 novembre, au moins 50 000 Congolais expulsés de l’Angola voisin ont reçu une assistance sous forme de transferts monétaires. Le 11 novembre, les organisations humanitaires ont facilité le transport de centaines d’expulsés vers leur destination finale. Un centre d’orientation est en cours d’installation dans la ville de Kamako, dans la province du Kasaï, au sud, avec un financement du HCR. Les partenaires humanitaires en Angola ont indiqué une diminution du nombre de personnes expulsées traversant la frontière vers la région du Kasaï. Ils signalent toutefois que l'afflux pourrait denouveau augmenter dans les semaines à venir. Plus de 380 000 Congolais ont été expulsés d'Angola depuis le mois d’octobre.

NIGERIA

LE SECTEUR PRIVÉ NIGÉRIAN REJOINT LES EFFORTS HUMANITAIRES

Le 15 novembre, les Nations Unies ont lancé, à Lagos (sud), l’ « Initiative du secteur privé » du Fonds humanitaire pour le Nigeria. Cette initiative, en appui au gouvernement du Nigéria, vise à mobiliser les fonds et les compétences du secteur privé pour renforcer la réponse à la crise humanitaire dans les États de Borno, Yobe et Adamawa, dans le nord-est du pays. Quatorze entreprises et groupes ont annoncé leur soutien et formeront un groupe de pilotage pour sensibiliser le public et mobiliser des ressources, tout en promouvant des solutions innovantes, afin de soutenir l'action humanitaire dans le nord-est.

SENEGAL / MAURITANIE

LE NOMBRE DE CAS DE DENGUE À LA HAUSSE

Le Sénégal est confronté à une importante épidémie de dengue. Au 12 novembre, 2 264 cas suspects, dont 244 confirmés, avaient été rapportés depuis septembre. Des cas ont été signalés dans 7 des 14 régions du pays. La présence de trois souches de virus différentes en circulation augmente le risque d'infection secondaire, généralement plus grave et susceptible de mettre sous pression les établissements de santé. La saison sèche, qui commence généralement en novembre, devrait permettre de limiter la prolifération des moustiques et de réduire la transmission du virus. La Mauritanie a également déclaré une épidémie de dengue en octobre; les premiers cas ayant été confirmés en mai. Quelque 65 cas confirmés ont déjà été signalés dans six régions sur 15.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.