CAR + 8 more

Afrique de l’Ouest et du Centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire (12 – 18 juin 2018)

Attachments

SAHEL

LE CHEF DES SECOURS DE L'ONU DEMANDE PLUS D'AIDE POUR LE SAHEL

Le 12 juin, le Coordonnateur des secours d'urgence des Nations unies, Mark Lowcock, a exhorté les donateurs à augmenter le financement au Sahel, où la faim et la malnutrition ont atteint des niveaux inédits depuis six ans. Près de 6 millions de personnes sont aux prises avec une grave insécurité alimentaire. La malnutrition sévère menace la survie de 1,6 million d'enfants au Burkina Faso, au Tchad, au Mali, en Mauritanie, au Niger et au Sénégal. Les taux de malnutrition aiguë sévère dans les six pays ont augmenté de 50% depuis l'année dernière. En juin, seulement 26% des 1,3 milliard de dollars requis avaient été reçus.

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

NOUVELLE ATTAQUE CONTRE LES TRAVAILLEURS HUMANITAIRES

Les 8 et 9 juin, des assaillants ont cambriolé des travailleurs humanitaires dans la ville de Kaga Bandoro, au nord du pays, la dernière d'une série d'attaques contre des acteurs humanitaires dans le pays. Certains des travailleurs humanitaires ciblés reprenaient leurs opérations dans la région quelques jours auparavant. Par ailleurs, deux centres de santé dans la banlieue de Kaga Bandoro ont été pillés par des assaillants inconnus. Les opérations humanitaires ont été suspendues entre le 28 mai et le 3 juin autour de Kaga Bandoro en raison de l'insécurité et de la violence contre les travailleurs humanitaires.

TCHAD

LE GOUVERNEMENT DÉCLARE L'ÉPIDÉMIE DE ROUGEOLE

Le 8 juin, les autorités sanitaires ont déclaré une épidémie de rougeole après 540 cas et 23 décès enregistrés. La maladie signalée dans plus de 89 districts, dont 10 ont atteint le niveau épidémique. Un plan de réponse de 589 000 dollars, par le gouvernement, les ONG et les partenaires de l’ONU, est en cours pour vacciner environ 572 000 enfants.
La rougeole est l'une des principales causes de décès chez les jeunes enfants.

NIGERIA

L'ONU CONDAMNE L'ATTAQUE DANS LA LOCALITÉ DE DAMBOA

Le 16 juin, une attaque menée par des personnes portant des explosifs a couté la vie a un grand nombre de personnes et blessé une douzaine d‘autres dans la localité de Damboa, dans le nord-est du Nigeria, selon les médias. L’ONU et le CICR ont transporté 11 civils grièvement blessés à Maiduguri pour y être soignés d’urgence.
Myrta Kaulard, Coordonnatrice humanitaire par intérim de l’ONU, a condamné l’attaque.
La zone du gouvernement local de Damboa accueille actuellement plus de 90 000 personnes déplacées, dont 18 000 vivant dans la ville de Damboa. Il s’agit de l’une des localités de l’État de Borno qui compte le plus grand nombre de personnes déplacées.

CAMEROUN

UNE ATTAQUE SUSPEND LES OPÉRATIONS HUMANITAIRES

Le 16 juin, une attaque utilisant des enfants portant des explosifs a tué une fille dans la ville de Limano, dans la région de l’ExtrêmeNord du Cameroun. La ville est frontalière au Nigeria et accueille plusieurs civils qui ont fui les hostilités dans la région. L’attaque a eu lieu après que des organisations d’aide aient été contraintes de suspendre leurs opérations, suite à une attaque armée, le 7 juin, dans la zone de Diamaré, dans l’Extrême-Nord. Au moins six civils ont été tués et un nombre indéterminé de personnes, y compris des personnes déplacées, ont fui vers la brousse en quête de sécurité. Des centaines de civils ont trouvé refuge à Diamaré après avoir fui les opérations militaires près de la frontière nigériane. Les opérations militaires dans les zones frontalières se sont intensifiées depuis le début de l'année.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.