Afrique de l’Ouest et du Centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire (10 – 16 avril 2018)

Infographic
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 16 Apr 2018

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

MOUVEMENTS HUMANITAIRES ENTRAVÉS A TRAVERS LE PAYS

Les mouvements des acteurs humanitaires vers et à l’intérieur de plusieurs villes de la République centrafricaine se voient entravés en représailles aux opérations menée, le 10 avril, par les forces de maintien de la paix de l'ONU contre des milices armées dans la capitale, Bangui. Les tensions dans la ville ont duré plusieurs jours et incité d'autres groupes armés à appeler à des actions contre la mission de l'ONU. Trente-et-une personnes, dont un casque bleu, ont perdu la vie, et au moins 145 autres personnes et huit soldats de la paix ont été blessés dans les d’accrochages dans le quartier du PK5 à Bangui.

MALI

LES ACTEURS HUMANITAIRES FRAPPÉS PAR UNE SÉRIE DE VOLS

Du 8 au 11 avril, six véhicules appartenant à des ONG et aux Nations unies ont été volés dans des incidents séparés à Gao, Tombouctou et Mopti. Aucun blessé n'a été signalé durant ces évènements qui deviennent de plus en plus fréquents.

RD CONGO

528 MILLIONS DE DOLLARS POUR LA CRISE HUMANITAIRE EN RDC

Le 13 avril, les bailleurs de fonds ont promis 528 millions de dollars lors de la toute première conférence des donateurs humanitaires pour la RDC. La conférence a été coorganisée par l'Union européenne, les Pays-Bas et OCHA afin de lever des fonds et faire face à l’urgence de la situation humanitaire qui se détériore dans le pays. 1,68 milliard de dollars sont nécessaires pour aider quelque 13 millions de personnes dans le pays, près de deux fois plus qu'en 2017. Une vague de violence en 2017 a déraciné des centaines de milliers de personnes et considérablement accru les besoins humanitaires.

NIGER

UN TRAVAILLEUR HUMANITAIRE KIDNAPPÉ À L’OUEST DU PAYS

Le 11 avril, des hommes armés ont kidnappé un travailleur humanitaire dans la région d'Ayorou, dans la région de Tillaberi, à l’ouest, près de la frontière avec le Mali. Il a été capturé par des hommes armés à moto alors qu'il revenait d'une mission sur le terrain avec des collègues. L'incident a entrainé une suspension de 48 heures de toutes les activités humanitaires à Tillaberi. Selon les médias, le travailleur humanitaire, un ressortissant allemand, a probablement été emmené de l'autre côté de la frontière vers le Mali. Les régions occidentales de Tahoua et de Tillaberi au Niger ont été touchées par plusieurs attaques armées qui ont forcé plus de 8 000 personnes à fuir leurs foyers. En octobre 2016, des hommes armés avaient capturé un travailleur humanitaire américain à Tahoua. Le lieu de sa détention et son état de santé restent inconnus.

NIGERIA

PLUS DE 1 000 ENFANTS ENLEVÉS DEPUIS 2013

Le 13 avril, l’UNICEF rapportait que plus d'un millier d'enfants ont été enlevés par des groupes armés dans le nord-est du Nigeria depuis 2013, appelant à leur libération et à la fin des attaques contre les écoles. Le 19 février, plus de 100 filles ont été kidnappées dans leur école dans la région de Dapchi, dans l'État de Yobe. Elles ont été libérées quelque semaines plus tard. L'UNICEF a déclaré que 2 295 enseignants avaient été tués et plus de 1 400 écoles détruites au cours des neuf dernières années dans le nord-est du Nigeria. La plupart des écoles n'ont pas rouvert en raison de l'insécurité ou des dégâts importants subits.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.