Cabo Verde + 3 more

Bulletin d'information No. 680 pour l'Afrique de l'Ouest

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
NATIONS UNIES
Bureau de coordination des affaires humanitaires
I R I N pour l'Afrique de l'Ouest
Tel: + 225 20-21-73-54
Fax: + 225 20-21-63-35
E-mail: irin-wa@irin.ci

LIBERIA: Les médias protestent contre la fermeture de deux radios

Les médias indépendants du Liberia ont décidé de boycotter les fonctions gouvernementales jusqu'à vendredi pour protester contre la fermeture de deux radios indépendantes, a indiqué à IRIN une source médiatique à Monrovia.

"Aucune information émanant du secrétariat de la présidence ou des ministères ne sera publiée", a indiqué la source à IRIN. "L'union des journalistes au Liberia (PUL) fera le bilan de la situation ce week-end".

Lundi, les quotidiens privés 'Inquirer', 'News' et 'Democrat' n'étaient pas dans les kiosques et une troisième radio indépendante, DC 101.1 FM, a interrompu ses émissions. [Voir dossier séparé intitulé 'LIBERIA: Media boycott government news']

SIERRA LEONE: Atelier sur une politique de sécurité nationale

Un atelier de deux jours s'est ouvert ce mardi au British Council de Freetown, pour discuter d'une politique de sécurité nationale, selon le porte-parole de la présidence, Septimus Kaikai.

Cet atelier, auquel participent des représentants de l'ONU, de la communauté diplomatique, de la force ouest-africaine de maintien de la paix, l'ECOMOG, du gouvernement et de la société civile, a pour objectif de discuter de ce que doit comporter la politique de sécurité nationale, étant donné les besoins économiques, sociaux et politiques du pays actuellement, a expliqué M. Kaikai. On espère qu'une déclaration de politique sera publiée à l'issue de l'atelier, a ajouté M. Kaikai.

SIERRA LEONE: Commission électorale

Une commission électorale indépendante a été créée en Sierra Leone pour veiller à ce que tous les préparatifs soient lancés pour les élections prévues pour 2001, a indiqué mardi à IRIN le porte-parole de la présidence, Septimus Kaikai. Cette commission, dont les cinq membres ont été approuvés par le parlement, a prêté serment lundi devant le Président Ahmad Tejan Kabbah et est présidée par un inspecteur général de la police à la retraite, Walter Nicol. [Voir dossier séparé intitulé 'Sierra Leone: Electoral commission sworn in']

SIERRA LEONE: Remplacement du commandant kenyan des casques bleus

Le commandant des casques bleus kenyans en Sierra Leone a été rappelé et remplacé, a indiqué mardi à IRIN une source au bureau d'information du public de la Mission des Nations Unies en Sierra Leone (MINUSIL).

Le rappel du colonel Francis Musumbu, le 27 février dernier, était "une relève de routine" après une visite du chef d'état-major kenyan en Sierra Leone, a indiqué la source. Dimanche dernier, le quotidien kenyan, 'East AfricaStandard', citait une source anonyme selon laquelle M. Musumbu aurait été rappelé pour supposée "gestion médiocre de la situation et pour avoir mis les forces kenyanes en danger", après la récente saisie des armes des soldats kenyans par les rebelles sierra-léonais.

M. Musumbu a été remplacé par le colonel Ngoni, indique la MINUSIL.

CAP VERT: Démission du dirigeant de l'opposition

Le dirigeant capverdien de l'opposition, Pedro Pires, abandonnera la présidence de son parti, le 'Partido Africano da Independencia do Cabo Verde [Parti africain pour l'Indépendance du Cap Vert - PAICV)] au cours d'un congrès extraordinaire prévu du 16 au18 juin, a annoncé lundi un porte-parole du parti à Praia, la capitale.

Selon l'agence de presse portugaise LUSA, certains spéculent que M. Pires, figure de proue de la guerre d'indépendance menée conjointement par le Cap Vert et la Guinée Bissau vis à vis du Portugal, a pris cette décision our mieux préparer les élections présidentielles prévues pour 2001.

SAO TOME ET PRINCIPE: Grève de la fonction publique

Une grève de cinq jours décrétée lundi par les fonctionnaires de Sao Tome et Principe, pour exiger une augmentation du salaire minimum de 40 000 à 350 000 dobras, n'a rencontré qu'un succès limité, a indiqué mardi à IRIN une source humanitaire dans l'archipel. [Le taux de change du dobra est d'environ 7 500 pour un dollar américain.]

Les travailleurs des secteurs comme la Compagnie électrique et la Compagnie des eaux, et les services des postes et télécommunications, se sont présentés au travail, selon la source. Si Intersindical, le syndicat qui négocie, indique que 80 pour cent des travailleurs ont suivi le mot d'ordre de grève, le gouvernement parle lui de 30 pour cent.

Le gouvernement a promis un salaire minimum 120 000 dobras. [Voir dossier séparé intitulé 'SAO TOME e PRINCIPE: Government workers go on five-day strike']

AFRIQUE: Réunion des défenseurs des droits de l'Homme en Côte d'Ivoire

La branche africaine d'Amnesty International (AI) se réunit à Grand Bassam, à quelque 40 km à l'est de la capital ivoirienne, Abidjan, de mercredi à samedi, pour discuter des questions relatives aux droits de l'Homme en Afrique et ailleurs dans le monde.

Parmi les sujets à l'ordre du jour figure le rôle du "groupe CEDEAO" d'AI, nouvellement formé, en tant que groupe de pression auprès du secrétariat de la Communauté Economique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et les Etats membres sur les questions des droits de l'Homme, notamment l'éducation et la torture.

Selon AI, les participants présenteront également leurs idées sur la façon de renforcer les liens avec les ONG dans la région de la SADC (Communauté pour le développement de l'Afrique australe) en assurant la promotion du respect des droits de l'Homme.

Un des thèmes majeurs sera la prolifération des armes en Afrique. Les délégués discuteront des moyens de mettre fin au commerce des armes et autres matériels et équipements militaires et de police, qui selon AI "sont utilisés pour tuer, mutiler et torturer des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants en Afrique chaque année".

Abidjan, le 21 mars 2000

[FIN]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN ]