Plus de 1.500 migrants de retour au Cameroun installés par l’Organisation Internationale des Migrations, avec le soutien de l’Etat et grâce au financement de l’Union européenne

Yaoundé (Cameroun), 12 Novembre 2019 – Aujourd’hui 12 novembre 2019, le Comité de Pilotage de l’Initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants, s'est réuni à la salle des Actes du Ministère des Relations Extérieures. Cette session est l’avant dernière de ce projet qui s'achève en fin 2020. « L'UE est heureuse d'avoir pu, à travers une initiative pilotée par l'OIM, appuyer le retour volontaire et la réinsertion de très nombreux migrants camerounais échoués sur la "Route de la Méditerranée". Les résultats de cette initiative, à mi-parcours, sont très encourageants, notamment ici au Cameroun. Plus globalement, il faut dire que le Fonds fiduciaire d'urgence de l'UE, pour l'Afrique, mis en place en 2015, est une initiative très concrète qui a permis de créer plus de 167.000 emplois au profit de migrants africains. Il s'agit donc d'un projet bénéfique, aussi bien pour ces migrants que pour l'économie dans leurs pays d'origine », a souligné l'Ambassadeur Hans-Peter SCHADEK, Chef de Délégation de l'UE au Cameroun.

L’initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants, mise en œuvre par l’OIM avec le soutien du gouvernement camerounais et sous financement de l’Union européenne, vise à soutenir la réinsertion socio-économique des migrants de retour et à sensibiliser les potentiels migrants, de même que leurs communautés, sur les dangers liés à la migration irrégulière. « Le Cameroun, tout en se réjouissant de faire partie des 14 pays cibles de cette Initiative, mesure les défis qui sont les siens, pour en tirer les meilleures dividendes possibles. La forte implication des pouvoirs publics aux côtés des partenaires au développement est un engagement résolu du Gouvernement. La présence dans cette salle de représentants de treize départements ministériels, de quatre administrations impliquées et de six organisations de la société civile est une preuve suffisante de l’importance accordée à la problématique migratoire dans notre pays » a déclaré Monsieur ABANCHIME LIMANGANA, Secrétaire Général par intérim du MINREX au nom du Ministre MBELLA MBELLA.
Démarré en juin 2017, en vue d’offrir une seconde chance à 850 migrants de retour dans leur pays d’origine, le projet a reçu à ce jour plus de 3.500 migrants dont plus de la moitié a été accompagnée dans le démarrage d’une activité génératrice de revenus ou une formation. « Malgré les défis liés à l’accroissement majeur des bénéficiaires directs du projet, nous avons pu assister 3.590 migrants. 3.514 d'entre eux, en situation de vulnérabilité, ont bénéficié de conseils pour une meilleure réintégration.

1.574 ont été effectivement réintégrés, 3.389 ont reçu un soutien social et 571 ont bénéficié d'un encadrement psychosocial » a précisé le Dr Boubacar SEYBOU, Chef de Mission de l’OIM au Cameroun.

La rencontre de ce jour a permis de faire le point sur les progrès enregistrés, les défis et les leçons apprises dans les différentes composantes de l’initiative. Elle a également permis de mener une réflexion sur les stratégies de pérennisation de cette initiative.

Selon Madame Allegra Maria Del Pilar BAIOCCHI, Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies à Yaoundé, « La pérennisation de ce projet permettra d'en conserver les acquis actuels, au profit des populations camerounaises. C'est aussi, a-t-elle ajouté, une importante contribution aux efforts vers l’atteinte des ODD relatifs à la lutte contre la pauvreté, à la justice et à l’essor économique au Cameroun ».

Les travaux ont connu la participation des responsables des administrations membres du Comité de Pilotage, des représentants des organisations de la société civile impliquées au projet, des représentants d’organisations internationales et de pays membres de l’Union européenne.

Pour plus d’informations :

David ATEMKENG, Chargé de l'Information et de la Communication à la Délégation de l’Union européenne au Cameroun, tel. : +237 222 20 13 87, Email : david.atemkeng@eeas.europa.eu

Carine MINGA, Chef service en charge de l’OIM au MINREX, tel. : +237 691 79 90 00, Email : carinelaurenkeh@yahoo.fr

Bellya SEKPON, Chargée de communication à l’OIM Cameroun, tel. : +237 691 651 026, email : bsekponameyo@iom.int

International Organization for Migration:
Copyright © IOM. All rights reserved.