Cameroon

Carte et descriptions des zones de moyens d’existence au Cameroun : Un rapport du réseau des systèmes d’alerteprécoce contre la famine (FEWS NET), avril 2021

Format
Analysis
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Introduction

Cet exercice visait à identifier les moyens d’existence types du Cameroun comme point de départ des évaluations d’alerte précoce dans le pays. L’activité de cartographie des zones de moyens d’existence a été conçue de façon à établir des points de référence en matière de sécurité alimentaire qui permettront de déterminer si les événements signalés à un moment donné justifient une évaluation plus approfondie. Le découpage et les descriptions des zones de moyens d’existence font partie de la base de connaissances sur laquelle s’appuient les activités de suivi de la sécurité alimentaire que mène FEWS NET. Mais ces outils ne constituent pas en eux-mêmes une analyse complète de la sécurité alimentaire, qui doit être réalisée notamment par une étude des moyens de subsistance menée sur le terrain, dans les zones identifiées, servant de base de référence. La carte des zones de moyens d’existence et leurs descriptions, fournies à la fin du présent rapport, forment un cadre géographique permettant d’interpréter les données de suivi existantes relatives à la production et aux prix, ainsi que d’autres indicateurs, et ainsi d’identifier les effets potentiels des chocs. Les équipes d’évaluation rapide peuvent utiliser le découpage par zones comme base d’échantillonnage.

Les moyens d’existence en milieu rural sont l’aboutissement d’un processus d’adaptation à long terme aux ressources naturelles dans le contexte économique, social et politique local et national. Au cours des décennies, ils ont évolué en fonction des changements fondamentaux qu’a connus ce contexte, par exemple l’urbanisation croissante et ses effets sur la demande; à l'avenir, le changement climatique pourrait bien être un autre exemple. Des événements à plus court terme, parfois même une sécheresse ou des inondations sévères, provoquent la perte des cultures, des animaux ou des habitations et, par conséquent, un appauvrissement aigu. Mais on constate en général qu’ils ne modifient pas fondamentalement les moyens d’existence de la grande majorité des populations rurales, car ils ne modifient pas le contexte sous-jacent. La plupart des gens reprennent leurs activités économiques habituelles, leur économie du ménage, avec une rapidité parfois surprenante, bien qu’il leur soit nécessaire de reconstituer le patrimoine perdu. En effet, ils n’ont pas d’autre choix s’ils doivent rester en milieu rural. Une cartographie durable des zones de moyens d’existence en milieu rural doit être un outil à moyen terme, qu’il faudra réviser périodiquement sans toutefois le modifier à court terme. Aujourd’hui, le Cameroun continue de subir des attaques de Boko Haram dans le nord et des mouvements sécessionnistes dans l’ouest, qui ont entraîné une insécurité civile élevée, des déplacements de populations et des perturbations économiques. Mais si les effets à court terme sont flagrants, les effets à long terme sont impossibles à mesurer, car ils dépendent de deux facteurs : le temps que dureront ces problèmes et les potentielles répercussions permanentes sur les économies locales. En ce qui concerne donc les régions touchées, le présent exercice de cartographie s’est efforcé de représenter les fondamentaux des différents moyens d’existence tels qu’ils étaient jusqu’aux événements mentionnés, c’est-à-dire quelques années en arrière.

Cela étant dit, il n’est pas possible d’ignorer complètement ces problèmes récents et profonds ; ils ont donc été signalés parmi les risques évoqués dans les descriptions des moyens d’existence, qui forment le corps du présent rapport. Parallèlement, à partir des informations fournies par les participants à l’atelier, nous sommes en mesure de proposer, dans le tableau ci-dessous, un récapitulatif chronologique des événements dommageables survenues au cours des cinq dernières années.