Cameroun: Weekly Notes #84, 17 – 23 Avril 2017

Report
from UN High Commissioner for Refugees
Published on 23 Apr 2017 View Original

Sécurité

La situation sécuritaire dans la région de l’Extrême-Nord demeure précaire. Le 19 avril, une attaque kamikaze a fait morts à Kolofata, parmi lesquels le kamikaze, un gendarme et deux civils. Les autorités de défense appellent à respecter les mesures de sécurité édictées et à rester vigilant.

Développements majeurs

La Représentante adjointe du HCR au Cameroun a effectué, du 17 au 22 Avril, une visite de travail dans la région de l’Extrême-Nord, où elle a sillonné les localités de Kousseri, Fotokol, Mokolo, Mora et Kolofata. Elle s’est également rendue dans le site des personnes déplacées de Gambaru Ngala au Nigéria où elle s’est entretenue avec les autorités nigérianes et les humanitaires présents sur place. A l’issue de ses entretiens avec les autorités administratives camerounaises, le gouverneur de la région l’Extrême-Nord a exprimé son accord pour l’établissement de trois nouveaux centres de transit qui seront basés à Mora pour le département du Mayo-Sava, à Boukoula pour le Mayo-Tsanaga et à Fotokol pour le Logone-Chari. Ces nouveaux centres de transit permettront ainsi de mieux accueillir les nouveaux demandeurs d’asile, de les screener pour leur transfert dans le camp de Minawao.

Région de l’Extrême-Nord

Statistiques Le camp de Minawao compte un total de 63 706 individus (17 173 ménages) enregistrés au 21 Avril.

Protection

Un total de 60 nigérians est arrivé spontanément au centre de transit de Gourounguel en provenance des villages de Mubi, Agappalawa, Banki, Maiduguri, Pulka et Chinene au Nigéria, et de Zhélevet, Double, Tchakarmari et Madaga au Cameroun. Ces nouveaux demandeurs d’asile arrivent pour des raisons de réunification familiale, du fait des conditions de vie difficiles dans ces zones et de la peur des incursions des éléments de Boko Haram.

Une mission conjointe de protection HCR, INTERSOS et comités mixtes de protection du Mayo Sava et du Mayo Tsanaga s’est rendue à Kolofata afin de screener les réfugiés installés dans le bâtiment de l’administration des Douanes de ladite localité. Un total de 165 individus (95 ménages) a été screené et 121 d’entre eux ont reçu des soins de santé et des médicaments relatifs aux pathologies développées (rougeole, paludisme, douleurs gastriques, maladies diarrhéiques, etc.).

Reconduites à la frontière

Un total de 34 ressortissants nigérians a été reconduit à Gambaru au Nigéria par les autorités camerounaises, dont 24 à partir de Kousseri le 18 avril, et 10 à partir de Fotokol le 21 avril.

Approvisionnement en eau potable

Le projet d’adduction d’eau sur la ligne Mokolo-Minawao est réalisé à 99.7%, ce qui permet de résoudre les problèmes d’approvisionnement en eau dans le camp de Minawao et dans une dizaine de village environnant. La production d’eau moyenne par jour est passée à 1167m3 (65% de l’adduction, 21 % des forages et 14% de water trucking dont 0% des camions CAMWATER), soit un ratio de 18 litres par jour et par personne. Il reste un gap de 107m3/jour pour atteindre les standards HCR de 20 litres par jour et par personne. Le HCR travaille à la constitution et à la formation des comités de gestion des points d’eau dans les villages bénéficiaires de 5 bornes fontaines.

Régions de l’Est, de l’Adamaoua et du Nord

Protection de l’enfance Dans le cadre des réunifications familiales, trois enfants non accompagnés ont été réunifiés à leurs familles respectives dans les sites de Lolo et Mbilé au cours de la période sous revue. Avec l’appui du Comité International de la Croix Rouge, deux d’entre eux ont été retournés à leur mère, et l’autre a retrouvé sa sœur ainée. Les informations personnelles de ces enfants ont été communiquées et confiées au partenaire local de protection de l’enfance IMC, afin de faciliter leur intégration et leur suivi, en ce qui concerne notamment leur scolarisation et leur état de santé.

Sécurité alimentaire

Dans le cadre du programme de distribution des vivres à travers les transferts monétaires et en vue d’améliorer le système de Cash Based Transfer, le HCR, le PAM et Plan International ont tenu une réunion à Batouri le 21 avril afin de s’assurer d’une part que les dispositifs de distribution mis en place respectent la sécurité, la santé et la dignité des réfugiés, et d’autre part que les ruptures de stock récurrentes soient jugulées. A l’issue de cette réunion, il a été retenu de réaménager les structures de distribution de chaque boutique, d’entreposer dans un endroit précis toutes les vivres avant le lancement de la distribution, et d’établir des réunions préparatoires et d’évaluation pour chaque distribution.

Biométrie

L’opération de vérification/enrôlement des réfugiés à la biométrie dans les régions de l’Est, de l’Adamaoua et du Nord se poursuit. Un total de 2 429 individus (1 278 femmes et 1 151 hommes) a été enrôlé au cours de la semaine sous rubrique dans les centres de Boubara et Garoua Boulaï dans la région de l’Est. Ceci porte à 186 273 individus (98 400 femmes et 87 873 hommes) le nombre de personnes vérifiées depuis le début de l’opération en Février 2016.
L’opération se poursuivra dans la localité de Garoua Boulaï.