Cameroon + 1 more

Cameroun : Weekly Notes #105, 23 - 29 octobre 2017

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Sécurité

La situation sécuritaire dans la région de l’Extrême-Nord demeure précaire. Le groupe Boko Haram semble affaibli, mais les attentats-suicides et la pose des engins explosifs improvisés restent des menaces permanentes. Le groupe use davantage de moyens logistiques (motos, bicyclettes et carburant) et moyens de subsistance (vivres et bétail) pour parvenir à leurs fins. La nuit du 23 octobre, des éléments de Boko Haram se sont introduits dans le village Malingo, près de Waza dans le département du Logone et Chari, emportant du bétail. Aucune perte en vie humaine.

La même nuit, ils ont attaqué le village Djoundé situé à 15 km de Mora, tuant un civil et emportant des motos. Des combattants de Boko Haram ont également fait irruption à Kolofata-Guidi dans la nuit du 24 au 25 octobre, tuant une personne. La nuit du 25 au 26 octobre, trois kamikazes ont explosé avec leurs charges à Mozogo département du Mayo-Tsanaga après avoir été repérés par le comité de vigilance lors de leur tentative d’infiltration.

Développements majeurs

Remise solennelle de matériel informatique et de consommables de bureau au Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique

Le Représentant du HCR, M. Kouassi Lazare ETIEN, a procédé le 26 octobre à Yaoundé à la remise solennelle de matériel informatique et de consommables de bureau au Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique représenté pour l’occasion par son Secrétaire Général M. Yerima Joseph. Ce don destiné à 18 Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes (CMPJ) des communes abritant les réfugiés dans les régions de l’Adamaoua, du Centre, de l’Est, du Littoral et du Nord, a été réceptionné par les chefs desdits centres.

Le don composé d’ordinateurs de bureau, d’imprimantes et d’encre, de rames de papier, de clés internet, etc., est une contribution du HCR à la mise en œuvre du Plan Triennal « Spécial Jeunes » prescrit par le Chef de l’Etat le 10 février 2016, à l’occasion de la célébration du cinquantenaire de la fête de la jeunesse. Il contribuera à faciliter et à accélérer l’insertion économique de la jeunesse afin de promouvoir l’accès de ces centres aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, et de contribuer par la même occasion à la prise en compte des jeunes réfugiés parmi les cibles de cette opération. Les CMPJ ont pour mission l’encadrement et l’accompagnement extrascolaires de la jeunesse en vue de son épanouissement, à travers une gamme variée d’activités socio-éducatives, socio-culturelles, sportives, socio-économiques et socio-professionnelles.

Don en fournitures scolaires par le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation à Garoua-Boulai

En vue d’appuyer les efforts concernant l’éducation des enfants et dans le cadre de sa mission de protection civile, le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation a procédé à la remise de fournitures scolaires pour les enfants réfugiés et hôtes de l’arrondissement de Garoua Boulaï le 24 octobre. Ledit don, essentiellement composé de cahiers, stylos, ardoises, etc., a été réceptionné dans les locaux de la sous-préfecture de Garoua Boulai et est destiné aux enfants réfugiés de Gado et aux enfants des communautés locales inscrits dans les 10 écoles publiques de la localité, priorité étant donnée aux plus vulnérables.

Région de l’Extrême-Nord

Statistiques

Le camp de Minawao compte un total de 58 788 individus (16 198 ménages) enregistrés au 27 octobre.

Protection/Renforcement des capacités

En vue d’améliorer l’environnement de protection des réfugiés, deux sessions de formation sur la protection de l’enfant et les solutions durables ont été organisées du 25 au 27 octobre à Mokolo à l’intention de 50 autorités locales et acteurs humanitaires et au camp de Minawao à l’intention de 60 enseignants des établissements scolaires du camp. Les autorités chargées de l’éducation ont également entretenu les participants sur les procédures d’authentification des diplômes et équivalents. Ces formations contribuent à une synergie de travail entre les différents acteurs du secteur protection en vue de déterminer les rôles qu’ils sont chacun appelés à jouer dans le processus de rapatriement volontaire concernant les enfants à risque. Cette formation permet aux acteurs humanitaires, aux autorités gouvernementales et au corps enseignant du camp de mieux évaluer, documenter, et préparer le rapatriement volontaire des Nigérians vers leur pays d’origine dans le respect des procédures et des principes de protection des enfants en tenant compte de leur intérêt supérieur.

Accès à l’énergie et protection de l’environnement

Les activités de reboisement et de promotion des sources d’énergies alternatives se poursuivent au camp de Minawao. Un total de 225 Kg de briquettes écologiques a été produit au cours de la période sous revue. Les briquettes contribuent de fait à la réduction de la coupe du bois dans les aires protégées et cette production sera mise à la disposition des ménages vulnérables pour la cuisson des repas. Par ailleurs, dans le cadre de l’électrification du camp de Minawao à l’aide d’énergie renouvelable, un total de 195 lampadaires solaires sur 308 prévus sont déjà installés et fonctionnels, pour un taux de réalisation de 61,31%.