Cameroun : Site Minawao, Profil au 28 Février 2015

Report
from UN High Commissioner for Refugees
Published on 28 Feb 2015 View Original

Contexte Actuel

Lieu d’origine

  • Majorité de Borno et Adamawa (villages Pulka, Wije, Bokko, Atagra, Maiduguri, Madagali, Banki, Bama, Djibrilli, Goshe, Gwoza, Kohum, Tchinene, Zamga, Agandjara, Arboko, Atagara, Ngoshe) et quelques-uns de Yobé.

Évènements clés

  • Jusqu’en août 2013, la population du camp de Minawao était autours de 6 068 refugies ; après la détérioration de la situation sécuritaire, les relocalisations des refugies près de la frontière, notamment des villages autour de Fotokol et de Kolofata commencent sous escortes militaires mis en place par le Gouvernement et le HCR.

  • En trois semaines, plus de 16,000 personnes arrivent au camp de Minawao.

  • A partir de Janvier 2014, la situation ne permet plus d’effectuer les convois ; quelques familles arrivent spontanément au camp.

  • De novembre 2014 à Janvier 2015 : Intensification des combats entre l'armée nigériane et Boko Haram sur le territoire nigérian ayant provoqué des nouveaux afflux de réfugiés. 31 222 ont été accueillis dans le camp de Minawao.

  • Avec l'afflux croissant, une extension du camp est en cours d'élaboration pour accueillir les nouveaux arrivants.

  • Depuis lors Boko Haram a fait des incursions dans le côté ouest du Cameroun : enlèvement de ressortissants Camerounais, pillage des villages suivi de tueries de civils.

  • Les forces de défense du Cameroun renforcent leur présence dans la région de l'Extrême Nord pour répondre aux attaques de Boko Haram - Plus de 6000 soldats déployés.

  • La sous région a mis en place un plan global de lutte contre Boko Haram.

  • A la fin du mois de février 2015, le camp de Minawao compte 32 621 réfugiés.