Cameroon

Cameroun : Recommandations pour la prise en charge perinatale des femmes enceintes et leurs nouveau-nés en contexte COVID-19 au Cameroun

Format
Manual and Guideline
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

RECOMMANDATIONS POUR LA PRISE EN CHARGE PERINATALE DES FEMMES ENCEINTES ET LEURS NOUVEAU-NES EN CONTEXTE COVID-19 AU CAMEROUN

Ce document vise à fournir des recommandations pour la prise en charge des couples mères enfants en contexte COVID 19 au Cameroun. Elles sont basées sur quelques évidences vu la récente émergence de cette nouvelle pathologie et les avis d’experts. Ces orientations ont pour objectif d’assurer le suivi périnatal optimal des mères et leurs nouveau-nés, de réduire l’exposition des femmes enceintes au COVID 19, de prévenir l’exposition des nouveau-nés au COVID 19 par la mère , de fournir des soins sûrs aux femmes enceintes suspectes ou confirmées infectées par COVID 19. Dans le contexte évolutif de la maladie, ces recommandations devraient faire l’objet d’adaptation régulière.

GENERALITES - SUSPECTIBILITE DES FEMMES ENCEINTES AU COVID 19 ET RISQUE DE TRANSMISSION MERE ENFANT(TME) DU COVID-19

Le COVID -19 est la maladie causée par le SARS (Severe Acute Respiratory Syndrome ) COV 2 apparue en décembre 2019 en Chine et qui s’est rapidement transformée en pandémie avec 972 640 personnes atteintes et 50 325 décès. Il s’agit d’un virus à ARN à transmission interhumaine respiratoire via les gouttelettes de salive dont la pathogénie est associée à un tropisme respiratoire responsable entre autre de lésions broncho-alvéolaires graves conduisant à une létalité globale variant entre 3 et 5%. Au Cameroun, selon le dernier rapport de situation COVID-19 , le Cameroun aurait enregistré 246 cas confirmés dont 7 décès soit un taux de létalité de 2,8%, avec une prévalence estimée de 4,8 % de formes graves. Avec un total de 868 prélèvements effectués dans une population ciblée, le rendu du testing ciblé est élevé à 26,8%, soit plus d’une personne prélevée sur 4. Les données du dépistage communautaire en cours de démarrage, devraient permettre d’avoir une meilleure idée de la dynamique de l‘épidémie. A noter enfin, que les données épidémiologiques rapportées au Cameroun, signalent l’atteinte d’enfants dans la tranche des moins de 5 ans et des 5 à 19 ans.

Des recherches sont actuellement en cours pour comprendre les effets de l’infection par le virus de la COVID-19 sur les femmes enceintes. Il n’y a actuellement aucune preuve que les femmes enceintes courent un risque plus élevé que le reste de la population de développer une forme grave de la maladie. Mais la femme enceinte a besoin de suivi et de soins qui nécessitent un contact régulier avec le personnel de soins pendant la grossesse et surtout pour son accouchement. Les conditions requises pour la conduite du travail et la pratique de l’accouchement en contexte de suspicion ou de maladie à COVID-19 sont à définir.

Pour ce qui est de la TME, l’incertitude demeure sur le risque de transmission du virus de la COVID-19 d’une femme enceinte au fœtus pendant la grossesse ou l’accouchement. A ce jour, des données probantes rapportent l’absence de présence de virus dans le liquide amniotique, les secrétions génitales, les prélèvements au cordon et secrétions pharyngées néonatales de nouveau-né de mère infectée COVID- 19. Cependant d’autres études ont retrouvé des IgM chez des nouveau nés de mères COVID-19+, hors il est connu que les IgM ne traversent pas la barrière placentaire ; ce fait témoigne dès lors d’une possible transmission anténatale. D’autre part des cas de contaminations post natales sont rapportées.