Cameroon + 2 more

Cameroun : Rapport de situation, 5 avril 2022

Attachments

FAITS SAILLANTS

  • Rapport de situation de la région de l'Extrême-Nord (1-28 février).

  • Plusieurs organisations humanitaires ont suspendu temporairement ou réduit leurs activités dans le département du Logone et Chari du fait de l’insécurité.

  • Plus de 9 461 personnes déplacées par le conflit intercommunautaire en décembre, sont retournées dans 43 localités dans l’arrondissement de Logone Birni.

  • Cinq agents d’une ONG internationale, dont trois expatriés, ont été enlevés à Fotokol dans le Logone et Chari le 24 février 2022.

  • La délégation régionale de la santé publique a enregistré 56 nouveaux cas de COVID-19 et 1 décès en février, portant le nombre à 2 677 cas confirmés dont 64 décès dans la région.

Contexte humanitaire

En février, les attaques ou incursions des groupes armés non-étatiques (GANE) se sont intensifiées, notamment dans le département du Logone et Chari. Le 24 février, cinq agents d’une ONG internationale, dont trois expatriés parmi lesquels une femme, ont été enlevés par des hommes armés non identifiés dans la localité de Fotokol, dans le Logone et Chari. Cette situation d’insécurité constitue une limite importante à l’accès humanitaire dans les localités de Fotokol, Bargaram, Tchika, Sagmé, Abankouri et Blaram dans le même département, où plusieurs acteurs humanitaires ont suspendu temporairement ou réduit leurs activités. Les organisations intervenant dans la zone ont redéployé leur personnel dans des localités plus sécurisées.

Dans les départements du Logone et Chari et du Mayo-Danay, les autorités locales ont rapporté un retour au calme dans les localités affectées par des violences intercommunautaires en décembre 2021. Cette accalmie a favorisé le retour de 9 461 personnes dans 43 localités dans l’arrondissement de Logone Birni, dans le département du Logone et Chari. Le mécanisme de réponse rapide (RRM) a réalisé des évaluations multisectorielles des besoins dans ces localités. Les partenaires continuent d’apporter une réponse aux besoins humanitaires dans les zones de déplacements, notamment dans les départements du Logone et Chari, Mayo-Danay, Mayo-Tsanaga et Diamaré, ainsi que dans les localités d’origine. Cependant, des besoins importants subsistent, en raison d’un manque de financement. Au regard des interventions en cours et à venir dans l’arrondissement de Logone Birni ainsi que des facteurs des tensions et violences, la task force Nexus développement - humanitaire - paix a défini cette zone comme 6ème zone de convergence pour l’approche Nexus.

Dans la localité de Guilmé au Tchad, des tensions entre réfugiés camerounais issus du conflit Logone Birni et populations hôtes auraient été enregistrés, faisant 16 blessés lors d’une distribution. La situation est revenue au calme.

Sur le plan sanitaire, la délégation régionale de la santé publique a enregistré 56 nouveaux cas de COVID-19 et 1 décès en février, portant le nombre à 2 677 cas confirmés dont 64 décès, 2 513 personnes guéries et 115 cas actifs au 28 févier. Seulement 6,2% des personnes ciblées dans la région ont été vaccinées.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.