Cameroon + 1 more

Cameroun : Rapport de situation, 29 mars 2021

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

FAITS SAILLANTS

Rapport de situation de la région de l'Extrême-Nord. Il couvre la période du 1 au 28 février 2021.

Plus de 400 000 enfants n’ont pas d’acte de naissance. 34% d’entre eux risquent de ne pas présenter l’examen de fin de cycle primaire pour cette raison.

12 111 personnes déplacées internes (PDI) à cause des inondations ont reçu des kits abris d’urgence et literie de IRC dans les arrondissements de Kousseri et de Mora.

Deux véhicules UNHCR utilisés par des ONG partenaires ont été caillassés par les réfugiés du camp de Minawao pendant les opérations de retour volontaire 1 139 cas positifs de COVID-19 et 21 décès cumulés dans la région.

Contexte humanitaire

La situation sécuritaire de la région demeure précaire et volatile, principalement dans les départements du Mayo-Sava, Logone et Chari et Mayo-Tsanaga. Une augmentation du nombre d’incursions dans le Mayo-Sava et le Mayo-Tsanaga, plus particulièrement dans les arrondissements de Mora, Kolofata et Mayo-Moskota a été observée en février. Selon les Forces de sécurité (FDS), le nombre d’incursions au niveau des frontières a baissé grâce aux opérations militaires menées au Nigéria et au redéploiement des forces militaires dans la zone frontalière camerounaise. 525 incidents de protection ont été documentés et analysés en février, une légère augmentation par rapport à janvier 2021 où 523 incidents ont été rapportés. Le Logone et Chari enregistre le plus grand nombre d’incidents, 271 soit 52% suivi du Mayo Sava, 150 soit 29% et du Mayo Tsanaga, 104 incidents soit 20%.

Le Département de la sûreté et de la sécurité des Nations-Unies (UNDSS) a enregistré 42 incidents de sécurité en hausse par rapport à janvier, principalement liés au conflit armé et attaques des groupes armés non étatiques (GANE) dont Logone et Chari 11, Mayo Tsanaga 16 et Mayo Sava 15.

Dans le Mayo-Tsanaga, la situation sécuritaire devient inquiétante pour les acteurs humanitaires intervenant sur les axes Mozogo-Kouyapé-Tokolmari et Mozogo-Moskota-Zélévet-Ashigashia du fait des attaques des GANE perpétrées en journée. Il en est de même pour l’axe Kolofata-Gancé-Amshidé où on enregistre des infiltrations régulières des GANE. Deux véhicules du HCR utilisés par des ONG partenaires ont été caillassées par les réfugiés du camp des réfugiés de Minawao dans le département du Mayo-Tsanaga pendant la préparation des opérations de retour volontaires organisées conjointement par le Cameroun et le Nigeria.

Au cours de sa tournée de prise de contact le nouveau Préfet du Logone et Chari a visité les réalisations phares des organisations humanitaires dans son département de fonction : 15 étangs piscicoles et espaces maraîchers de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Comité diocésain des activités sociocaritatives (CODAS Caritas) dans la localité de Blangoua et le nouveau bâtiment de la Sous-préfecture de Goulfey réhabilité par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et International Emergency and Development Aid (IEDA Relief). Le Préfet s’est entretenu avec les bénéficiaires des étangs piscicoles de Blangoua dont le représentant a révélé l’importance de ce projet dédié à la consommation communautaire et à la vente.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.