Cameroon + 1 more

Cameroun : Rapport de situation, 29 décembre 2021

Attachments

FAITS SAILLANTS

Rapport de situation de la région de l'Extrême-Nord (1-30 novembre).

Première réunion bilan des autorités administratives et organisations humanitaires, de développement et de consolidation de la paix le 24 novembre à Maroua.

Dix civils tués lors d’une attaque de groupes armés non étatiques (GANE) dans le Mayo-Tsanaga.

Présence croissante d’Engins Explosifs Improvisés (EEI) dans le Mayo-Tsanaga qui freinent l’accès humanitaire.

Déni d’accès humanitaire à Tourou dans le MayoTsanaga.

Contexte humanitaire

Après une relative accalmie, la région a connu des attaques des groupes armés non étatiques (GANE) principalement dans le Mayo-Tsanaga, au cours desquelles dix civils, dont un bébé, ont été tués. Le Département de la Sûreté et de la Sécurité des Nations Unies (UNDSS) a relevé une tendance d’augmentation des attaques complexes, comme la pose d’Engins Explosifs Improvisés (EEI), des embuscades et des tirs simultanés de GANE le long des localités frontalières avec le Nigeria. Cela représente un risque pour les civils et pour les organisations humanitaires qui peuvent être des dommages collatéraux. Toutefois, aucun mouvement de population n’y a été observé tout au long du mois, et ce, depuis le mois d’août 2021. L’accès au village Tourou dans le Mayo-Tsanaga a été refusé à une organisation humanitaire par des jeunes protestant l’insuffisance des dispositions sécuritaires dans leur village. Après des concertations avec la communauté et les organisations humanitaires intervenants dans la zone sous la présidence de l’autorité administrative, les activités humanitaires ont sereinement repris leurs activités dans cette localité.

Le 24 novembre, le Gouverneur de la région de l’Extrême-Nord a présidé la première réunion bilan des activités des organisations humanitaires, de développement et de consolidation de la paix dans ses services en présence d’environ 100 personnes parmi lesquelles les autorités administratives des départements du Logone et Chari, Mayo-Sava et Diamaré ainsi que les secteurs de la région. A l’issue de cette réunion, il a été recommandé l’institutionnalisation d’une plateforme régionale trimestrielle de coordination sous la présidence du Gouverneur ainsi que la redynamisation et/ou la création des plateformes de coordination départementales particulièrement dans le Mayo-Tsanaga. La COVID-19 reste un sujet de préoccupation dans la région. Au 31 octobre, la région compte un total de 2 133 cas confirmés et 48 décès. Le troisième tour de la campagne de vaccination nationale contre la COVID-19 a été effectué dans la région avec les vaccins Johnson and Johnson et Sinopharm du 17 au 21 novembre. Toutefois, la couverture vaccinale dans la région reste faible avec un taux de 4,75% des personnes vaccinées.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.