Cameroon + 1 more

Cameroun : Rapport de situation, 26 octobre 2021

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

FAITS SAILLANTS

La multiplication des cas de vols à domicile et agressions physiques dans la ville de Baga Sola préoccupe les acteurs humanitaires

La montée des eaux contraint les acteurs de la sécurité à revoir leurs stratégies contre le GANE dans les îles par crainte d’isolement de certains postes avancés de sécurité

La multiplication des attaques de GANE a provoqué le déplacement d‘environ 6 902 personnes en août et septembre 2021

Deux ateliers ont été organisés par le cluster CCCM pour harmoniser les types d’abris adaptés au contexte du Lac et la fiabilité des données des personnes déplacées

Des cartes d’identité nationales distribuées à 3000 PDI de Kaya par l’Agence nationale des titres sécurisés du Tchad en partenariat avec le HCR pour lutter contre l’apatridie

CONTEXTE

Situation sécuritaire et/ou d'accès

La situation sécuritaire demeure relativement calme dans la province durant la période d’août et septembre, soit depuis l’annonce de la mort présumée d’Aboubakar Shekau, le leader du GANE, en juin dernier. Néanmoins, la situation continue d’être fragile dans les îles au sud de Bol où les éléments de GANE ont multiplié, à des moments donnés, des incursions, spécifiquement à partir de la deuxième semaine d’août. Au niveau de la province du Lac, la plupart des incidents sécuritaires enregistrés dans les zones insulaires sont attribués aux éléments de GANE qui y opèrent et qui sont considérés comme plus violents car s’attaquant, en sus, aux civils.

La situation sécuritaire est également affectée par la montée des eaux du lac, qui favorise les incursions de longues distances de GANE, qui profitent de leur mobilité. Tenant compte de ce facteur environnemental, les acteurs sécuritaires ont été contraints de revoir leurs stratégies. En même temps que les militaires, les habitants de Kangou (sous-préfecture de Ngouboua) et Kondoloba (sous-préfecture de Liwa) ont été également contraints, par mesure de précaution, par les autorités locales à se déplacer vers des zones plus sûres, à l’abri des attaques du GANE. Ainsi, 62 familles de 217 individus de Kangou ont été accueillies à Kousseri- Tchoukoutalia ; 120 autres ménages de 517 personnes sont allés dans le canton Kiskra, notamment à Koulfou Chouarom, dans le département de Fouli.

Les actes de banditisme (agressions physiques, vols) et les incidents liés aux violences basées sur le genre (VBG) prennent une proportion préoccupante dans la ville de Baga Sola. Des travailleurs humanitaires en sont également victimes. Des plaidoyers ont été menés auprès des autorités pour renforcer la sécurité et la protection des acteurs et des installations humanitaires, notamment à travers des patrouilles de sécurité nocturne.

Un nouveau commandant a été nommé à la tête de la zone 4 de l’ANT à Baga Sola. Par décret présidentiel, le Général de brigade Moussa a été nommé en remplacement du Général de division Alifa Wedeye, appelé à d’autres fonctions.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.