Cameroon

Cameroun : Rapport de situation, 1 août 2022

Attachments

FAITS SAILLANTS

  • Rapport de situation de la région de l'Extrême-Nord (1-31 May).

  • Plus de 600 ménages affectés par les pluies et les vents violents dans le département du Mayo-Danay depuis fin avril 2022.

  • Près de 5 000 nouvelles personnes déplacées internes (PDI) dans la région suite à l’insécurité entre janvier et mai 2022.

  • Entre le 15 et le 19 mai, plus de 100 nouveaux ménages sont retournés dans leurs localités d’origine dans l’arrondissement de Logone Birni.

  • Manifestation pacifique des populations de Tourou pour dénoncer la persistance de l’insécurité dans leur localité.

CONTEXTE

Contexte humanitaire

Les activités des groupes armés non étatiques (GANE), caractérisées par des incursions, des attaques et des enlèvements, persistent dans les départements du Mayo-Tsanaga, Mayo-Sava et Logone et Chari, frontaliers avec le Nigeria. Les populations de Tourou dans le Mayo-Tsanaga, particulièrement affectées par cette situation d’insécurité, ont organisé des manifestations publiques à la sous-préfecture de Mokolo et au bureau du Gouverneur à Maroua, pour demander le renforcement de la sécurité dans leur localité. Les opérations militaires en cours dans la région depuis mars 2022 se sont poursuivies au courant du mois de mai, conduisant notamment à des cas de redditions d’éléments des GANE.

Une deuxième grande pluie, accompagnée de vents violents, a causé de nombreux dégâts dans l’arrondissement de Vélé, département du Mayo-Danay. Selon la Croix-Rouge camerounaise,105 ménages seraient affectés avec des besoins importants en abris et en matériels d’assainissement. Ces ménages sinistrés s’ajoutent aux 502 ménages sinistrés après les pluies d’avril 2022. Les acteurs humanitaires ont redynamisé le ‘groupe de travail inondations’ afin de préparer la réponse aux inondations dans la région en concertation avec les autorités. Les premières pluies limitent également l’accès humanitaire à travers la région. L’axe allant de Maroua (le principal pôle humanitaire de la région de l’Extrême Nord) vers Kousseri en passant par Logone Birni est devenu impraticable du fait des pluies. Une évaluation d’une voie de contournement via les localités de Yagoua, Fianga et Bongor (Tchad) est planifiée.

Plus de 100 nouveaux ménages (829 personnes) en provenance de l’arrondissement de Waza, sont retournés dans leurs localités dans l’arrondissement de Logone Birni, dans le département du Logone et Chari. Au 31 mai 2022, plus de 12 600 personnes dont 3 800 en provenance du Tchad, seraient retournées dans leurs localités dans le département. Les conditions de vie difficiles dans les localités d’accueil, le retour progressif de l’accalmie dans l’arrondissement, ainsi que la nécessité de préparer la saison agricole ont motivé le retour de ces populations. Les évaluations menées dans les zones de retour ont révélé des besoins considérables dans tous les secteurs, les plus urgents étant l’alimentation, les abris et articles ménagers essentiels (AME), la santé et la protection.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.