Cameroon + 1 more

Cameroun : Mise à jour du suivi à distance, décembre 2019

Attachments

La situation sécuritaire reste préoccupante dans l’Extrême-Nord, le Nord-Ouest et le Sud-Ouest

MESSAGES CLÉS

• Malgré les productions agricoles au-dessus de la moyenne et la baisse des prix des denrées de base, les inondations et la recrudescence des incursions de Boko Haram dans l’Extrême-Nord, affectent négativement les moyens d’existence des populations et exposent en particuliers les PDIs et les ménages pauvres à l’insécurité alimentaire aigue Stress (Phase 2 de l’IPC) entre décembre 2019 et mai 2020.

• Dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest, les risques d’intensification des violences sont à craindre d’ici la tenue des prochaines élections de février. Cela va perturber les préparatifs de la prochaine saison agricole au moment où les ménages entament une soudure plus difficile, en particulier les PDIs et populations pauvres des centres urbains qui seront en insécurité alimentaire aigue Crise (Phase 3 de l’IPC) entre décembre et mai.

• Aussi bien dans l’Extrême-Nord que dans les régions anglophones, l’assistance humanitaire est difficile à délivrer de manière adéquate en raison des menaces de kidnapping et du mauvais état du réseau routier. L’insécurité affecte négativement les moyens d’existence des populations et ne favorise pas le retour des PDIs. Elle pourrait constituer un facteur limitant pour le déroulement normal des activités de la prochaine saison agricole.