Cameroon

Cameroun : Extrême-Nord, Rapport de situation No. 24, juillet 2022

Attachments

Ce rapport a été produit par OCHA, en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il couvre la période du 1 au 31 juillet 2022. Le prochain rapport sera publié en septembre.

FAITS SAILLANTS

  • Fermeture de l’hôpital de Mada dans l’arrondissement de Makary à la suite d’une attaque de groupe armés non-étatique (GANE) le 2 juillet 2022 entraînant un déplacement de 61 ménages (399 personnes).

  • Dans l’arrondissement de Mayo-Moskota, 306 ménages déplacés vers Kolofata à la suite du démantèlement du poste militaire de Tallakatchi.

  • Plus de 16 000 hectares de superficie emblavées détruites par les chenilles légionnaires dans le département du Mayo Sava. Les risques d’insécurité alimentaire sont importants pour cette campagne agricole.

CONTEXTE HUMANITAIRE

La situation dans la région de l’Extrême Nord reste caractérisée par la persistance des activités de GANE dans les départements de Mayo-Sava, Mayo-Tsanaga et Logone et Chari. Plusieurs incidents sécuritaires ont été rapportés au cours du mois. Il s’agit principalement d’incursions de prédation, d’attaques sur les positions militaires, de pillages et d’enlèvements avec ou sans demandes de rançons. L’attaque la plus marquante a été celle de l’hôpital de Mada dans l’arrondissement de Makary le 2 juillet, avec des conséquences humanitaires importantes. Cet hôpital qui bénéficiait de l’appui des partenaires humanitaires fournissait la prise en charge sanitaire à des centaines de personnes déplacées internes (PDI), refugiés et communautés hôtes. La fermeture temporaire de l’hôpital à la suite de l’attaque, prive des milliers de personnes de l’accès aux soins de santé de proximité. Les populations souffrant de pathologies graves sont contraintes d’aller à Kousseri ou de traverser la frontière pour le Tchad à plus de 100 km pour être prises en charge. Cette attaque a également entraîné le déplacement de près de 61 ménages (399 personnes) de Mada pour Makary où elles reçoivent une assistance humanitaire. Dans le Mayo Tsanaga, suite au démantèlement du poste militaire de Tallakatchi, 306 ménages se sont déplacés du village de Tallakachi dans l’arrondissement du Mayo-Moskota vers plusieurs villages de l’arrondissement de Kolofata (Mayo-Sava). Fin juillet, 2 157 nouveaux ménages de PDI rejoignant leurs familles ont été enregistrés parmi lesquels 170 seraient déplacés vers la région du Nord dans le département du Mayo Louti et de la Benoué.

Durant la saison des pluies, la route Maroua-Kousseri demeure un défi dû à l’impraticabilité de l’axe Maroua-Logone Birni-Kousseri. La saison de pluies rend de plus en plus difficile l’accès terrestre dans les zones telles que Fotokol, Makary et Zina. Plusieurs activités humanitaires sont différées ou annulées dû au mauvais état physique des routes. Le mauvais état de la route nationale n°1, les risques d’incidents sécuritaires, et la suspension des vols UNHAS vers l’Extrême Nord limitent considérablement l’accès humanitaire. À la suite d’une évaluation sécuritaire, il a été recommandé d’emprunter l’axe Maroua-Kousseri en passant par Datcheka-Bongor au Tchad pour rejoindre Kousseri. D’autres organisations passent par Yagoua-Bongor puis traversent le fleuve Logone.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.