Cameroon + 1 more

Cameroun : Extrême-Nord, Rapport de situation No. 17, décembre 2021

Attachments

Ce rapport a été produit par OCHA en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il couvre la période duer au 31 Décembre 2021. Le prochain rapport sera publié en janvier 2022.

FAITS SAILLANTS

• Résurgence du conflit intercommunautaire dans le district du Logone-Birni, et expansion rapide de ces tensions à travers le département du Logone et Chari, puis dans le Mayo- Danay.

• Déplacements de 27 990 personnes dans les départements du Diamaré, du Mayo-Sava et du Logone et Chari.

• Plusieurs sites d’accueil des personnes déplacées internes (PDI) mis à disposition par les autorités sont en cours de d’aménagement dans le Diamaré.

• Restriction des mouvements à l’extérieur et dans la ville de Kousseri, dans le Logone et Chari, suite à la poursuite des violences

CONTEXTE HUMANITAIRE

Un nouveau conflit intercommunautaire a éclaté le 5 décembre 2021 dans la localité de Ouloumsa dans le district du Logone Birni, dans le département du Logone et Chari, entraînant la mort de 44 personnes et plus de 100 personnes blessées, ainsi que d’importants dégâts matériels. Des incendies de maisons, marchés et commerces ont notamment été rapportés dans près de 120 villages. Le conflit a également engendré d’importants mouvements de populations, aussi bien à l’intérieur du pays que vers le Tchad. Au 27 décembre,

le mécanisme de réponse rapide (RRM) a enregistré 4 097 ménages déplacés, soit 27 990 personnes dont 6 898 personnes dans le département du Diamaré, 20 795 personnes dans le Logone et Chari, et 297 personnes dans le Mayo-Sava. Au 31 décembre, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) a rapporté plus de 35 000 camerounais ayant refuge au Tchad.

Sur le plan sanitaire, la COVID-19 continue d’être un sujet de préoccupation dans la région. En décembre 2021, 110 nouveaux cas et 5 décès ont été enregistrés, ce qui porte le cumul à 2 429 cas et 58 décès au 31 décembre.
Malgré les campagnes de vaccination, la couverture vaccinale reste faible avec un taux de 6,8%.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.