Cameroon

Cameroun : Extrême-Nord, Rapport de situation No. 15, octobre 2021

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Ce rapport a été produit par OCHA en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il couvre la période du 1er au 31 octobre 2021. Le prochain rapport sera publié en décembre 2021.

FAITS SAILLANTS

  • Détection d’un cas confirmé de polio virus de type 2 dans l’Aire de Santé d’Afadé, dans le district de santé de Goulfey.

  • 507 incidents de protection ont été documentés et analysés en octobre 2021.

  • La délégation régionale de la santé publique a enregistré 48 décès cumulés depuis avril 2020 dus à la COVID-19.

  • D’importants gaps en eau, hygiène et assainissement ont été identifiés dans des sites de déplacés internes ainsi que dans des villages d’accueil et de retournés à travers la région.

CONTEXTE HUMANITAIRE

La région reste sujette aux incursions régulières des groupes armés non étatiques (GANE) dans la zone frontalière avec le Nigeria. En octobre, plusieurs attaques soldées pour la plupart par des pillages ont été rapportées. Toutefois, aucun mouvement notable de population n’a été rapporté. Parallèlement, le Département de la sûreté et de la sécurité des Nations Unies (UNDSS) a relevé un regain du grand banditisme par des criminels qui recourent parfois au mode opératoire des GANE, pour piller et enlever des populations contre demandes de rançon. Par ailleurs, les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) suspectent la présence d’Engins Explosifs Improvisés (EEI) sur certains axes, particulièrement vers la frontière avec le Nigeria, ce qui représente un risque pour les civils ainsi que pour les humanitaires. Elles précisent qu’il s’agit, dans la plupart de cas, d’anciens EEI non explosés, et indiquent que des opérations de nettoyage ont été entreprises sur ces axes depuis septembre.

Un cas de polio virus de type 2 a été détecté dans l’Aire de Santé (AS) d’Afadé, District de Santé (DS) de Goulfey dans le département du Logone et Chari. Suivant les directives de l’initiative mondiale de l’éradication de la poliomyélite, le Ministère de la santé publique (MINSANTE) a pris des mesures visant, notamment, l’intensification de la surveillance épidémiologique aux frontières avec le Nigéria. La confirmation de ce cas intervient après la notification au Nigéria de 443 poliovirus dérivés de type 2 dans 17 États dont quatre sont frontaliers avec le Cameroun. La COVID-19 reste également un sujet de préoccupation dans la région. Au 31 octobre, la région comptait un total de 2 133 cas confirmés et 48 décès.

Les opérations de profilage des 18 villages d’origine des réfugiés camerounais au Tchad se sont poursuivis. Les dernières mises à jour font état de 8 749 réfugiés. Les concertations sont en cours entre les autorités camerounaises et tchadiennes pour enclencher le processus de rapatriement.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.