Cameroon + 1 more

Cameroun Bulletin humanitaire Numéro 02 | Août 2017

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

FAITS SAILLANTS

  • 1 500 nouveaux demandeurs d’asile nigérians identifiés dans les régions du Nord-Ouest et de l’Adamaoua mi-juillet
  • 6 900 réfugiés centrafricains arrivés en juillet dans la zone de Touboro, dans la région du Nord
  • Le Fonds CERF a financé près du quart de la réponse multisecteur réfugiés depuis 2014
  • Le nouveau Coordonnateur Humanitaire en appelle à une meilleure collaboration entre acteurs humanitaires et de développement

CHIFFRES CLÉS

  • Pop. du CMR (BUCREP 2015) 22m
  • Pers. dans le besoin (HRP 2017) 2,9 m
  • Pop. ciblée (HRP 2017) 1,2 m
  • Pop. en insécurité alimentaire (EFSA 2016) 25%
  • Réfugiés RCA 276K
  • Réfugiés NGA 87K
  • PDI 228,5K
  • Retournés 58K
  • Réfugiés hors camp 32,5K
  • Nb de retours forcés en 2016 70k
  • Nb de retours forcés en 2017 4,4K

FINANCEMENTS

  • 310 millions fonds requis (en US$)

1. Suivi de la situation humanitaire

Persistance des défis sécuritaires à l’Extrême-Nord

Le mois de juillet a été marqué par 08 attaques suicides dans la région de l’Extrême-Nord et par une évolution géographique des incidents observés. Depuis janvier 2017, le département du Logone-et-Chari avait uniquement été l’objet d’incidents ciblant les forces armées. L’attentat suicide du 12 juillet dans un restaurant de Waza, qui a fait 14 victimes, a semblé marquer une réorientation géographique des attaques du groupe Boko Haram vers ce Département.

Précédemment, les attaques indiscriminées contre les civils étaient en effet concentrées dans les zones frontalières plus au sud, notamment dans le département du Mayo-Sava. Ce changement résulterait à la fois du renforcement des mesures de sécurité dans le Mayo- Sava, et du retrait de certaines positions des forces armées dans le Logone-et-Chari.

Retours forcés

Le 16 juillet, 85 réfugiés nigérians ont été forcés de retourner à la frontière depuis Kolofata, localité du département Mayo-Sava. Cette opération porte à 4 402 le nombre de personnes refoulées vers le Nigéria depuis janvier 2017.

Dans ce cadre, le Haut Commissaire Assistant du HCR en Charge de la Protection, M. Volker Türk, s’est rendu au Cameroun du 18 au 19 juillet. Il a réitéré l’importance d’honorer les engagements du Cameroun en matière d’accueil des réfugiés et de respecter le caractère volontaire, digne et librement consenti des retours. Or, à ce jour, les conditions ne sont pas favorables au Nigéria, tant sur le plan sécuritaire que celui de l’accès aux services sociaux de base. Reconnaissant la complexité des défis sécuritaires auxquels le gouvernement du Cameroun est confronté, le Haut Commissaire a affirmé la disponibilité du HCR à soutenir ses efforts de screening des demandeurs d’asile par l’ouverture de nouveaux camps de transit.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.