Cameroon : Mise à jour du suivi à distance - Octobre 2019

Report
from Famine Early Warning System Network
Published on 31 Oct 2019 View Original

Productions agricoles en baisse pour la troisième saison consécutive dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest

MESSAGES CLÉS

• A l’exception des attaques spontanées de Boko Haram qui limitent les activités agricoles dans les arrondissements de l’Extrême-Nord frontaliers avec le Nigeria, la saison agricole s’est bien déroulée dans l’ensemble. Les inondations localisées intervenues en septembre-octobre, ont plus causé de dégâts sur les habitations que sur les cultures qui étaient déjà au stade de maturité. Les productions agricoles en cours seront au-dessus de la moyenne quinquennale.

• Dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest, la situation sécuritaire reste toujours préoccupante trois semaines après le dialogue national. Les blocages, tracasseries, et détérioration du réseau routier, ainsi que les journées mortes continuent de limiter les flux commerciaux entre les bassins de production et les centres urbains. En conséquence, le prix du maïs a chuté d’environ 50% à Ndop, alors que dans le centre urbain de Bamenda, il enregistre une hausse de 33% comparativement à la période avant le conflit.

• L’assistance alimentaire délivrée en aout et concentrée dans les zones plus accessibles a touché 11% et 50% des déplacés internes respectivement dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Cependant, elle couvre moins de 5% de la population de ces régions. Si en zone rurale, les ménages sont contraints de vendre plus de production à bas prix pour supporter la scolarisation des enfants hors de la zone du conflit, dans les milieux urbains, les PDI et les pauvres pratiquent des stratégies néfastes d’accès à l’alimentation et sont exposés à l’insécurité alimentaire aigue crise (Phase 3 de l’IPC).