Cameroon + 1 more

Bulletin Humanitaire Cameroun Numéro 09 | Août 2018

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

FAITS SAILLANTS

• La communauté humanitaire estime à 246,000 le nombre de personnes déplacées internes (PDI) dans la seule région du Sud-Ouest

• Le CERF alloue 5,1 millions de dollars pour répondre aux besoins urgents des PDI dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest

• En moyenne, 300 humanitaires sont tués, détenus ou blessés chaque année. La Journée mondiale de l’action humanitaire du 19 août nous a rappelé que les humanitaires ne sont pas une cible #NotATarget

CHIFFRES CLES

Estimation du n. de PDI dans le Sud-Ouest 246 K

Nombre de réfugiés camerounais au Nigéria 25 K

Nombre de décès dus au choléra depuis le 14/07

Nombre de cas suspects de choléra enregistrés depuis le 14/07

FINANCEMENTS

320 millions Fonds requis (en US$)

26,5% Financés au 1er septembre 2018

Suivi de la Situation Humanitaire

Evolution des besoins et de la réponse dans le Sud-Ouest et le Nord-Ouest L’évolution de la situation humanitaire est préoccupante dans les régions du NordOuest et du Sud-Ouest alors que l’insécurité et les violences continuent de générer de nouveaux déplacements à travers les deux régions.

Le nombre de personnes déplacées internes (PDI) dans le Sud-Ouest est désormais évalué à 246’000. Cette estimation est le fruit du travail de consolidation des données sur les déplacements par les organisations de la société civile du Sud-Ouest lors d’un atelier facilité par OCHA et OIM début août. Les données disponibles à ce jour indiquent que le nombre de personnes déplacées dans la région du Nord-Ouest a considérablement augmenté depuis l’évaluation multisectorielle conduite par Plan en avril 2018. Des milliers de personnes ont également fui vers les régions de l’Ouest et du Littoral.
Dans ce contexte, les organisations locales restent les premiers répondants dans les deux régions. La présence des ONG internationales s’est néanmoins renforcée au mois d’août suite à l’ouverture des bureaux de NRC, IRC, Intersos et Plan International à Buea.

Davantage de moyens doivent être mobilisés d’urgence pour intensifier la réponse et subvenir aux besoins humanitaires des personnes déplacées, dans les zones forestières comme dans les centres-urbains.

Les secteurs prioritaires sont les Abris et bien non alimentaire, la Protection, la Sécurité Alimentaire, ainsi que la Santé et l’Eau, Hygiène et Assainissement. Non priorisée par les personnes interrogées lors de l’évaluation multisectorielle de mars 2018, la sécurité alimentaire est désormais un besoin critique en raison de l’épuisement des stocks des ménages, de l’augmentation des prix sur les marchés et du difficile accès aux champs.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.