Cameroon + 3 more

Afrique de l’Ouest et du Centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire (5 – 11 novembre 2019)

Format
Infographic
Source
Posted
Originally published

Attachments

CAMEROUN

PLUS DE 850 000 ENFANTS NON SCOLARISÉS

Plus de 850 000 enfants ne sont pas scolarisés dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis que la violence y a éclaté il y a trois ans, a rapporté l'UNICEF le 5 novembre. Près de 90% des écoles primaires publiques, soit plus de 4 100 écoles et 77% des écoles secondaires publiques, soit 744 institutions secondaires restent fermées deux mois après le début de l'année scolaire 2019. La crainte de la violence empêche les enfants et les enseignants de se rendre dans ces écoles. Parmi les enfants non scolarisés, environ 150 000 ont été déplacés avec leur famille, ce qui accroît leur vulnérabilité et leur traumatisme, selon l'UNICEF. Dans certaines zones où des écoles ont été fermées, des activités d’apprentissage gérées par la communauté ont été mises en place pour veiller à ce que les enfants ne soient pas davantage privés de leur éducation.

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

ATTAQUES QUASI-QUOTIDIENNES CONTRE LES TRAVAILLEURS HUMANITAIRES

De janvier à octobre 2019, 244 incidents sécuritaires touchant directement les travailleurs humanitaires ont été signalés, soit presque un incident par jour. Trente-neuf travailleurs humanitaires ont été blessés cette année, soit 17 de plus qu'à la même période en 2018. En octobre, deux organisations humanitaires ont été contraintes de suspendre leurs opérations en raison de l'insécurité et de la violence. Les civils sont les premiers touchés par la violence armée et l'insécurité persistantes, et près de la moitié de la population du pays a besoin d'aide humanitaire.

RD CONGO

PLUS DE 10 000 PERSONNES TOUCHÉES PAR LES INONDATIONS À DUNGU

Depuis octobre, les inondations ont touché plus de 10 000 personnes dans la localité de Dungu, dans la province du Haut-Uélé, au nord-est de la RDC. Ces dernières ont trouvé refuge auprès d'autres familles. Selon la Croix-Rouge locale, environ 600 enfants de moins de 5 ans sont affectés. Les inondations ont détruit des centaines de fermes, faisant craindre des pénuries alimentaires.

NIGERIA

DES HOMMES ARMÉS ATTAQUENT UN VILLAGE, INCENDIENT DES MAISONS

Le 4 novembre, des assaillants armés ont attaqué un village de la localité de Konduga, dans l’état de Borno, au nord-est du pays, tiré plusieurs coups de feu en l'air, pillé de la nourriture et incendié des dizaines de maisons. Plusieurs personnes auraient fui. Les civils continuent d'être les premières victimes de la violence qui a entrainé 7,1 millions de personnes dans le besoin d'aide humanitaire, dont quelque 1,8 million de personnes déplacées. Une récente recrudescence des attaques a forcé des dizaines de milliers de civils à fuir vers des camps de déplacés et des campements déjà surpeuplés.

UN INCENDIE AFFECTE PLUS DE 300 PERSONNES DANS UN CAMP

Le 5 novembre, un incendie a éclaté dans un camp de déplacés de la localité de Monguno, dans l’état de Borno, détruisant plusieurs abris et laissant 342 personnes sans abri. La plupart des familles touchées se sont réfugiées au centre d'accueil du camp. Des abris, de la nourriture et des ustensiles sont nécessaires d'urgence pour venir en aide aux personnes touchées. Le risque d'incendie augmente au début de la saison de l'Harmattan. Les organisations humanitaires prévoient de lancer des activités de sensibilisation sur les incendies afin de réduire les risques et aider à prévenir la destruction des abris, souvent construits à partir de bâtons, de paille et de tissu dans les camps de fortune en particulier.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.