Cabo Verde + 5 more

Afrique de l’Ouest et du Centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire (21 – 27 Novembre 2017)

Format
Infographic
Source
Posted
Originally published

Attachments

NIGERIA

LES RAIDS ARMÉS CAUSENT LA MORT DE PLUS DE 50 PERSONNES

Les attaques suicides ont augmenté ces derniers mois dans la région du nord-est, principalement dans l'État de Borno. La semaine dernière, plus de 50 personnes ont été tuées dans des attentats-suicides et des raids armés dans diverses localités des États de Borno et d'Adamawa. Les personnes déplacées et les personnes qui tentent de se réinstaller et de reprendre leur vie après un déplacement sont régulièrement attaquées. La hausse des attaques coïncide avec le début de la saison sèche qui facilite les mouvements.

REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

LE GROUPE D'AIDE SE RETIRE DE LA VILLE APRES UN VOL À MAIN ARMÉE

Médecins Sans Frontières (MSF) a transféré 58 membres de son personnel à Bangui et a suspendu ses opérations dans la ville de Bangassou, dans le sud-est du pays, après un vol à main armée dans ses locaux le 20 novembre. Quelque 500 000 personnes dépendaient presque entièrement de l'assistance médicale de MSF dans la région de Bangassou. À l'hôpital de Bangassou, il y avait 30 enfants de moins de cinq ans en soins intensifs et 26 autres patients nécessitant une intervention chirurgicale urgente lorsque le groupe d'aide a été forcé de se retirer. La ville est largement contrôlée par des groupes armés. MSF était le seul groupe d'aide soutenant l'hôpital de Bangassou.

TCHAD

AUGMENTATION DU NOMBRE DE DÉPLACÉS DANS LA RÉGION DU LAC

La région ouest du Lac a connu une légère augmentation du nombre de personnes déplacées de 119 000 en janvier à environ 123 000 aujourd’hui, selon les dernières statistiques de l'OIM. Ils comprennent 102 000 personnes déplacées internes, 20 000 rapatriés tchadiens et 1 200 ressortissants de pays tiers. Quelque 51 000 personnes déplacées qui sont rentrées depuis 2016 dans leurs régions d'origine dans le bassin sud du lac ont également été identifiées grâce à des évaluations menées en 2017.

MALI

AUGMENTATION DES ENGINS EXPLOSIFS IMPROVISÉS

Les localités de Mopti et de Tombouctou ont récemment connu une augmentation des attaques par engin explosif improvisés (EEI) contre les forces de sécurité. Les acteurs humanitaires n'ont jusqu'à présent pas été ciblés. Parallèlement, la semaine dernière, des assaillants armés ont volé un véhicule appartenant à une ONG à Gao, et à Kidal, deux hommes armés ont fait irruption dans le bureau d'un groupe d'aide international et volé deux motos. À Ménaka, des inconnus ont cambriolé deux maisons de travailleurs humanitaires, ce qui a incité une organisation à suspendre le travail dans la région et à évacuer le personnel vers la capitale Bamako. Ménaka est souvent le théâtre de banditisme dont les autorités locales et la population sont également victimes.

NIGER

DIFFA ENREGISTRE UNE MAUVAISE RÉCOLTE CÉRÉALIÈRE

Soixante-huit pour cent des villages du sud de la région de Diffa, dans le sud-est du Niger, ont enregistré une baisse de 50 pour cent de la production céréalière au cours de la campagne agricole de cette année, selon une évaluation des autorités nigériennes. Au moins 411 des 606 villages de la région ont compté de faibles récoltes. Le déficit fourrager pourrait atteindre 2 millions de tonnes, affectant 61% des troupeaux de bétail de la région.

CAP VERT

APPEL A L’AIDE POUR LES VICTIMES DE LA SÉCHERESSE

Le système des Nations Unies a lancé un appel à l'aide pour les victimes de la sécheresse qui touche la nation insulaire. Certaines régions ont connu une mauvaise récolte et la survie du bétail est menacée. Une évaluation est en cours pour déterminer l'étendue des besoins. Les autorités ont développé divers projets d'assistance et recherchent actuellement des financements.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.