Côte d'Ivoire

Retranscription du point de presse hebdomadaire de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) du 19 juin 2015

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Kadidia Ledron (Porte-parole de l’ONUCI) : Mesdames et messieurs, bonjour. Bienvenue au point de presse de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI). Je salue tous les auditeurs d’ONUCI FM qui nous écoutent dans les différentes régions du pays.

Je débuterai ce point de presse par les activités de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire et Chef de l’ONUCI, Madame Aïchatou Mindaoudou qui, comme vous le savez, était à New York où elle a présenté le 9 juin 2015, devant les membres du Conseil de sécurité, le dernier rapport du Secrétaire général de l’ONU, sur la situation en Côte d’Ivoire daté du 7 mai 2015. Elle les a informés des développements majeurs récents intervenus dans le pays, y compris en ce qui concerne la préparation de l’élection présidentielle d’octobre.

De retour en Côte d’Ivoire en début de semaine, Mme Mindaoudou a pris part hier jeudi 18 juin 2015, à Yopougon, à l’ouverture sur le séminaire du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep) sur le thème « construire la paix dans l’esprit et le cœur des hommes ».

Elle s’est ensuite rendue à l’Ecole Normale Supérieure d’Abidjan pour participer à l’avant dernière étape de la campagne de sensibilisation à la culture de la paix et à la non-violence en milieu universitaire. A présent, je vais évoquer la situation sécuritaire qui demeure calme et sous contrôle dans l’ensemble du pays, malgré quelques cas de criminalité isolés. La force de l’ONUCI continue à remplir sa mission dans de bonnes conditions.

Sur le volet sécuritaire, les rencontres planifiées de la force de l’ONUCI, des Forces Françaises en Côte d’Ivoire (FFCI) et des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), se poursuivent.

La dernière rencontre a eu lieu le 2 juin 2015 au Quartier Général de l’ONUCI à Sébroko. La prochaine réunion est prévue pour le 19 juin 2015 au Quartier Général des FRCI. Ces rencontres ont pour objectif de faire d’une part, le tour d’horizon des voies et moyens susceptibles de contribuer à l’amélioration de l’environnement sécuritaire, et d’autre part, de discuter des actions conjuguées à entreprendre pour assurer une meilleure couverture opérationnelle du territoire national.

Dans le cadre du renforcement de ses capacités, la Force onusienne continue à organiser ses activités d’entraînement de routine et de formation de son personnel à travers des manœuvres militaires de différentes envergures. Ceci, dans le but de tester et, au besoin, de renforcer la capacité opérationnelle de ses moyens.

Dans cette perspective, le bataillon du Bangladesh a effectué du 11 au 13 juin 2015, une manœuvre de grande envergure étalée sur trois jours, sur l’axe Zuénoula – Mankono – Tiéningboué - Botro. Pour sa part, le bataillon du Pakistan effectue en ce moment même (du 14 au 20 juin 2015) des patrouilles robustes étalées sur sept jours, dans la zone de : Kong – Korohorouita - Nafana – Kolon- Bilimono – Guiendana – et Toro Kinkene.

Ces opérations consistent en une manœuvre terrestre au moyen d’engins blindés appuyés par des hélicoptères de combat afin d’interférer aux possibles attaques des coupeurs de route.

Durant les deux dernières semaines, la Force de l’ONUCI a effectué au total 2757 patrouilles terrestres et 06 vols de reconnaissance aérienne.

Au cours des deux dernières semaines, la Force de l’ONUCI a distribué 474,400 litres d’eau potable aux populations des localités connaissant une pénurie.

Quant à la composante Police des Nations Unies (UNPOL), elle a effectué 1160 patrouilles simples ; 299 patrouilles mixtes UNPOL/Forces locales ; 287 patrouilles conjointes, 299 visites et rencontres communautaires.

Durant ses deux dernières semaines, 371 Policiers et Gendarmes ivoiriens ont bénéficié de 18 sessions de mentorats et formations dans plusieurs domaines dont entre autres en matière de Police de la Circulation Routière, de Prévention et de Lutte contre le Terrorisme, de Protection des Hautes Personnalités, et en Maintien de l’Ordre financées par l’U.E.

De même UNPOL a effectué 43 séances de Mentoring avec 66 policiers et 204 gendarmes sur le rôle et les responsabilités des agents de la force publique pendant la période électorale » et sur les « Enquêtes en matière de Violences Basées sur le Genre ».

En vue de renforcer la capacité de réaction des forces locales, surtout en cette veille de joutes électorales, un exercice conjoint sur la gestion démocratique des foules a été organisé le 5 juin 2015 à Bouaké entre la FPU Mauritanienne et les éléments de l’escadron de gendarmerie mobile de Bouaké. Depuis le 15 juin au Bureau Régional Interpol Abidjan, UNPOL participe à un séminaire de cinq jours sur les outils et services d’Interpol visant à dynamiser la coopération entre les Unités de Lutte contre la Criminalité Transnationale (UCT) et les Bureaux Centraux Nationaux (BCN).

Il est à noter que la Composante Police de l’ONUCI a poursuivi ses activités dans les Commissariats de Police, Brigades de Gendarmerie et Maisons d’Arrêt, sur toute l’étendue du territoire.

Les colocations ont également continué, notamment lors des patrouilles mixtes et d’assistance, au niveau des Unités de Police et Gendarmerie ivoiriennes.

J’en viens maintenant aux activités des différentes sections de l’ONUCI.

La Division DDR de l’ONUCI poursuit son appui logistique, technique et financier auprès de l’Autorité pour le Désarmement, la Démobilisation et la Réintégration des ex-combattants (ADDR) et auprès de la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération et la Circulation illicite des armes légères et de petit calibre (ComNat- ALPC).

Sur le plan du désarmement et de la démobilisation, du 08 au 17 juin 2015, la composante DDR de l’ONUCI a soutenu l’ADDR dans l’Opération dénommée « Bonheur » dans plusieurs villes à l’intérieur du pays.

12.267 munitions de petit calibre ont été collectées à Toulepleu. Dans le cadre du désarmement communautaire, la Division DDR, avec UNMAS (le Service anti mine de l’ONU) et la Force de l’ONUCI, ont soutenu la ComNat- ALPC dans un exercice de collecte d’armes le 08 juin à Tiéningboué, le 10 juin à Mekro et Kouassi Kouassikro. Au total 113 armes, 247 munitions d’armes légères, et 27 grenades ont été recueillies. Dans le cadre du processus de réinsertion des ex-combattants, l’ONUCI apporte un appui financier et logistique à l’ADDR. Du 08 au 17 juin, la Division DDR a procédé au paiement des pécules de 1.010 bénéficiaires dont 54 femmes, du centre de resocialisation de Bouaké.

Le 16 et le 17 juin, 499 bénéficiaires d’Abidjan, dont 49 femmes, ont reçu leurs pécules de formation. En outre, le 13 juin, la Division DDR a procédé au lancement officiel du premier projet de cohésion social dans le village de Pénéfeguekaya dans la sous-préfecture de Napié – Région du Poro. Il s’agit de la construction d’une école de 6 classes, des bureaux et la fourniture de 250 tables-bancs au profit d’une centaine d’enfants de 5 villages de la sous-préfecture.

Concernant la sensibilisation et la communication, la Division DDR a appuyé l’ADDR dans le relais de l’information sur toutes ses activités dans le cadre du programme radiophonique « sur les traces du DDR ».

Durant la période du 08 au 17 juin 2015, la Division a accompagné la Radio ONUCI FM dans la visite de 5 projets de réinsertion communautaire et 3 projets de cohésion sociale dans le district des lagunes et dans la région du Poro. Le projet de transformation de mangues de Korhogo, par exemple, permet à ces 40 participants (22 ex-combattants et 18 membres de la communauté dont 11 femmes) de se prendre en charge.

Dans le cadre d’appui de l’ONUCI au processus DDR, l’Unité VIH/SIDA a mené deux sessions de sensibilisation sur les IST/VIH/SIDA au profit des 361 ex-combattants dont 21 femmes sur le site de resocialisation de Bouaké.

S’agissant des activités de promotion des droits de l’homme, la Division des droits de l’homme a organisé et participé à 19 activités de formation ou de sensibilisation sur les droits de l’homme dans 18 localités du pays.

Lors de ces activités, un accent particulier a été mis sur les droits des enfants, les violences sexuelles et le respect des droits de l’homme dans le contexte électoral et pour la promotion de la démocratie, la paix et la réconciliation.

Plus de 2.200 personnes, dont environ 420 femmes et jeunes filles, 361 ex-combattants et 22 policiers de l’ONUCI y ont pris part. Le 16 juin 2015, à Abidjan et Daloa, la DDH a notamment participé à des activités relatives à la célébration de la Journée de l’Enfant Africain portant sur le phénomène du mariage forcé chez les enfants africains.

Par ailleurs, la DDH a organisé trois séminaires de formation sur la protection de l’enfant et de la femme, les mécanismes de protection des droits de l’homme ainsi que sur le plaidoyer en matière de droits de l’homme, à l’intention de 40 membres d’ONG locales et de 90 officiers et sous-officiers des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) à Abidjan, Agboville et Grand-Bassam.

Enfin, dans le cadre du programme mondial pour l’éducation aux droits de l’homme, la DDH a conclu un accord avec l’Ecole nationale de police, l’Ecole de la gendarmerie et l’Ecole nationale d’administration (ENA) pour l’intégration de l’enseignement des droits de l’homme dans les programmes de formation de ces différentes écoles. A cet égard, deux séminaires de formation ont été organisés à Agboville, respectivement les 8 et 9 juin 2015 à l’intention des responsables de la police et les 10 et 11 juin 2015, à l’intention des responsables de la gendarmerie afin de définir le contenu de ces programmes de formation ainsi que les modalités de leur mise en œuvre.

Dans le cadre des activités de renforcement de la cohésion sociale, la section des affaires civiles a organisé du 16 au 18 juin 2015, plusieurs activités dont des ateliers de formation des jeunes des partis politiques et des organisations de la Société civile de la région du Guémon à Duékoué. Ces ateliers ont porté sur le thème de la contribution des jeunes à la création d’un environnement électoral apaisé. Les 18 et 19 juin 2015, la section des Affaires civiles a organisé une rencontre intercommunautaire dans le village de Tinhou à Blolequin pour renforcer la cohésion sociale entre les populations. De même la section a développé a l’intention des Autorités Préfectorales et des Chefs Traditionnels de la Région des Grands Ponts un atelier de renforcement des capacités sur les mécanismes et instruments d’analyse, de prévention des conflits et de gestion communautaire à Dabou.

La section de la Réforme du secteur de la sécurité (RSS) de l’ONUCI et l’équipe pays des Nations Unies, en collaboration avec le Secrétariat du Conseil National de Sécurité et le Ministère de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, ont organisé une conférence, à haute portée symbolique, sur le thème « Femmes, Leadership et Sécurité » à Abidjan, les 16 et 17 juin 2015. Le but de cette conférence, qui a réuni environ 110 participants, est de renforcer les capacités des femmes leaders et de les sensibiliser sur l’importance et la prise en compte du genre dans le secteur de la sécurité, afin qu’elles puissent jouer pleinement leur rôle de leadership dans le processus de réforme du secteur de la sécurité en Côte d’Ivoire.

Voilà mesdames et messieurs ce que j’avais pour vous ce jour. Je suis prête à répondre à vos questions si vous en avez.