Côte d'Ivoire

Retranscription du point de presse hebdomadaire de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) du 12 juin 2014

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Kadidia Ledron (Porte-parole de l’ONUCI) : Mesdames et messieurs, bienvenue à ce point de presse hebdomadaire de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI). Je salue tous les auditeurs d’ONUCI FM, qui nous écoutent dans les différentes régions du pays. Vous pouvez également retrouver et suivre les activités de la mission sur notre site www.onuci.org et notre compte Twitter @ONUCINFO . Je voudrais commencer par les activités de la Représentante spéciale, du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire et Chef de l’ONUCI.

Le 10 Juin, la Représentante Spéciale du Sécrétaire Général a participé par vidéoconférence à une réunion avec les Etats Membres contributeurs de troupes militaires et de police. Elle a sensibilisé les pays contributeurs à la nécessité de constamment veiller à dimensionner les niveaux quantitatifs et qualitatifs des contingents de l’ONUCI qui permettent la mise en œuvre du mandat dont la Protection des Civil est une priorité.

Mme Aïchatou Mindaoudou participe du 10 au 13 juin à Londres au sommet mondial sur les violences sexuelles et l’utilisation du viol comme "arme de guerre" pendant les conflits.

Le 4 juin, la Représentante spéciale a souhaité plein succès aux Eléphants qui participent pour la 3e fois consécutive à la Coupe du Monde de football dont celle de 2014 se déroulera du 12 juin au 13 juillet 2014 au Brésil. Mme Mindaoudou a, ensuite, reçu le maillot officiel des Eléphants de Côte d’Ivoire, des mains du premier Vice-président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), M. Sory Diabaté.

Le 4 juin, la Chef de l’ONUCI a également échangé avec l’Ambassadeur itinérant en charge des questions de crimes de guerre et Directeur de Justice pénale internationale, l’américain Rapp Stephen. Les deux personnalités ont évoqué les processus de la justice transitionnelle et de la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire.

Ce 12 juin, le Représentant spécial du Secrétaire général par intérim, M. Arnauld Akodjénou prendra part, à Abidjan, à la conférence des partenaires de l’Union du Fleuve Mano. Cette Conférence porte sur le financement et la mise en œuvre de la Stratégie pour la sécurité transfrontalière au sein de l’Union du Fleuve Mano. L’évènement est conjointement organisé par le Secrétariat de l’Union du Fleuve Mano avec l’appui de la Commission Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest (UNOWA), du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et de l’ONUCI.

Concernant le volet sécuritaire, la situation est calme dans l’ensemble du pays. Les rencontres planifiées de la Force de l’ONUCI, la force française de l’opération Licorne et les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), se poursuivent, la prochaine réunion aura lieu le 17 juin au quartier général de la Force Licorne. Cette rencontre permettra aux Commandants de ces trois Forces d’évaluer la situation sécuritaire et d’apporter le soutien nécessaire aux Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) selon leur mandat. Nous savons qu’il y a beaucoup de rumeurs relatives à la sécurité et l’ONUCI suit la situation de près.

Au plan opérationnel, la Force de l’ONUCI poursuit ses activités quotidiennes de maintien en condition de ses troupes et de ses moyens. Durant la quinzaine écoulée, elle a effectué au total 3215 patrouilles terrestres et aériennes.

S’agissant des actions civilo-militaires, les équipes médicales des différents contingents des casques bleus ont procuré, ces quinze derniers jours, des soins médicaux gratuits à 1319 patients et distribué 524. 700 litres d’eau potable aux populations des localités confrontées aux pénuries d’eau.

Série des séminaires en matière de “soft skills” pour les FRCI (mai – juin 2014). La Division Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) organise en collaboration avec la Force une série des formations à base RSS au profit des FRCI, dans le cadre d’une démarche plus ample visant à consolider le processus de vulgarisation des standards internationaux d’éthique et de déontologie militaire. Trois activités de renforcement des capacités sont prévues du 26 au 30 mai 2014 à Abidjan, du 9 au 13 juin 2014 à Daloa et du 16 au 20 juin 2014 à Bouaké.

L’objectif principal de cette série des formations est de contribuer à la promotion d’une armée efficace et responsable au service de l’Etat et des populations civiles dans le respect du droit. Les objectifs spécifiques sont (i) l’amélioration de la connaissance des standards internationaux d’éthique et de déontologie militaires, (ii) le renforcement de la formation des cadres, et (iii) l’optimisation des synergies civilo-militaires.

En ce qui concerne la police des Nations Unies (UNPOL), elle continue d’accompagner la Police et la Gendarmerie ivoiriennes, notamment dans les domaines de la Protection des Populations Civiles, de l’Ordre Public, du Renforcement de Capacités, du Mentorat et de la colocation.

Dans ce sens, depuis le début du mois, elle a effectué au total 1102 patrouilles simples, mixtes et conjointes ont été effectuées, sur toute l’étendue du territoire ivoirien. Aux frontières, les forces de sécurité poursuivent leur coopération et continuent d’assurer une veille opérationnelle permanente.

En outre, 164 policiers et gendarmes ivoiriens ont bénéficié de 07 sessions de formation, notamment en Techniques d’Identification Criminelle, Intervention Professionnelle, Prévention et Lutte contre le Terrorisme, Informatique et Protection de la Scène de Crime. Elle a également initié 06 sessions de formation au profit de 149 policiers et gendarmes en Techniques de Recherche de l’Information, Intervention Spécialisée, Pédagogie-Andragogie, Management et Informatique.

Sur le volet du Désarmement, de la Démobilisation et la Réinsertion (DDR), depuis le mois de mai, l’ONUCI a poursuivi son appui à l’Autorité pour le Désarmement, la Démobilisation et la Réintégration (ADDR), dans le cadre de ses opérations de désarmement, de démobilisation et de réinsertion des ex-combattants.

Cet appui s’est traduit par un soutien aux opérations de désarmement et démobilisation (opérations DD) de l’ADDR sur le site d’Anyama. 12 opérations ont été organisées aux cours desquelles, 144 ex-combattants (dont 11 femmes) ont déposé 7 armes, 18 grenades anti-personnel, 15 explosifs, 3 explosifs non létaux, et 22,470 munitions. L’ensemble de ces ex-combattants désarmés et démobilisés participent, ou s’apprêtent à participer, au Programme de resocialisation conduit par l’ADDR, avec l’appui de l’ONUCI.

Je voudrai à présent vous entretenir des activités du Service de lutte anti-mines (UNMAS). La semaine dernière, UNMAS a répondu à une requête des autorités pour l’enlèvement de trois obus de mortiers de 120mm découverts à l’extérieur de la ville de Séguéla par des agriculteurs qui défrichaient leurs champs. UNMAS a alors déployé une équipe de Neutralisation et Destructions d’Explosifs (NEDEX) qui a détruit les obus de mortiers sur place. Etant donné les dangers associés à leur déplacement ainsi que la grande probabilité de présence de résidus explosifs dans les environs, UNMAS assurera prochainement une “dépollution de la zone”.

La semaine passée, UNMAS a également formé dans le cadre de la formation de formateurs, 10 membres des FRCI, Gendarmerie et Police sur les modes opératoires de collectes d’armes. Enfin, cette semaine, UNMAS effectue une série de démolitions de larges quantités de munitions obsolètes recueillies au cours des opérations de DDR.

Je vais maintenant vous faire état des activités de la Division des Droits de l’Homme de l’ONUCI qui a organisé 02 sessions de sensibilisation aux Droits de l’homme à l’intention des populations des localités de Bouaflé (80km de Daloa) et Bouaké. Au total, 320 personnes dont 300 ex-combattants et 20 étudiants de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké, ont pris part à ces séances de sensibilisation qui ont porté sur la promotion et le respect des Droits de l’homme avec un accent particulier sur les violences sexuelles.

La DDH a également apporté son appui logistique à la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (CDVR) dans le cadre de l’organisation de la phase nationale de prise des dépositions des victimes et témoins à Bouaké et Mankono (171km de Daloa).

Je me penche à présent sur les activités de la composante des affaires civiles de l’ONUCI. Cette section a organisé des activités de sensibilisation en vue de renforcer la cohésion sociale dans les localités de Korondougou (19 km d’Odienné), de Kaade (30 km de Guiglo) et de Guezon (3 km de Kaade). Une autre session de formation a eu lieu à Abengourou (210km d’Abidjan) à l’endroit de 25 jeunes sur leur rôle et leur responsabilité dans la prévention et gestion des conflits.

Permettez-moi de terminer cette conférence de presse en abordant tout d’abord, notre appui aux médias. Du 12 au 13 juin dans la ville de Duekoué, 25 participants composés de correspondants de presse, d’animateurs de radio de proximité et de représentants de différents groupes de la société civile et de communautés de Bangolo et de la Cité du Rocher, vont échanger autour des questions se rapportant à la cohésion sociale, au respect des Droits de l’homme, à la gestion de la rumeur. Du 17 au 18 juin à San Pedro et le 24 juin à Abidjan, il s’agira pour l’ONUCId’informer les journalistes sur notre soutien effectif à notre partenaire qu’est l’Autorité pour le Désarmement, la Démobilisation et la Réintégration (ADDR).

Par ailleurs, dans le cadre de la sensibilisation de proximité, une plate-forme d’échanges réunira les élus, cadres et représentants des groupements de jeunesse des régions administratives du Goh, Loh Djiboua et Gbokle du 19 au 20 juin 2014 dans la localité de Gagnoa, Ce séminaire interrégional aura pour objectif d’échanger sur « l’engagement des leaders d’opinion en faveur de la consolidation de la paix et de la réconciliation nationale ».

Toujours sur le volet de la sensibilisation, de la communication de proximité pour promouvoir la cohésion sociale, la réconciliation nationale et un environnement propice à la tenue d’élections apaisés en 2015, Bouna, la capitale régionale du Bounkani accueillera, du 23 au 25 juin 2014, la 35e édition des Journées des Nations Unies (JNU).

Pour rappel, les localités de Bouaflé et de Korhogo ont abrité respectivement les 33è et 34è éditions de cette activité.