Côte d'Ivoire + 6 more

Rapport consolidé #19 : Rapatriement volontaire des réfugiés ivoiriens avril 2017

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

I – POINTS SAILLANTS : AVRIL 2017

  • Au mois d’avril 2017, un total de 319 ménages de 923 personnes est retourné en Côte d’Ivoire par les points d’entrée à l’Ouest (Guiglo), au Sud-ouest (Tabou) et au Sud (Abidjan).

  • Depuis le début de l’année, ce sont exactement 3 034 personnes qui ont regagné la Côte d’Ivoire dans la dignité et la sécurité grâce aux HCR et ses partenaires.

  • Il est prévu de rapatrier environ 16 000 personnes au cours de l’année 2017, soit 13 000 en provenance du Libéria et 3 000 en provenance des autres pays d’asile de la sous-région.

II – DEFIS ET ACTIVITÉS LIÉS AU RETOUR

Le HCR Cote d’Ivoire a entrepris de moderniser ses outils de collecte de données dans le cadre du Monitoring de Protection. Afin d’assurer un recueil et un traitement d’information plus efficients, les Agents de Protection de Terrain travaillent sur la mise en place de la collecte informatisée de données dans les principales zones de retour.

Les besoins prioritaires concernent les secteurs suivants :

  1. Construction d’abris
  2. Documentation
  3. Education et formation professionnelle
  4. Santé, Eau et assainissement
  5. Appui au relèvement économique
  6. Cohésion sociale

Depuis 2006, le partenaire Danish Refugee Council (DRC) a mis en place plus de 90 comités de protection dans les zones de retour. Avec le départ annoncé de l’ONG en juin 2017, le HCR Cote d’Ivoire fera perdurer ces structures communautaires qui sont essentielles pour la protection des personnes sous mandat. Le HCR vise à renforcer les capacités du système de protection et de réorienter les pratiques existantes afin de mieux les ajuster aux normes internationales de protection. Dans une logique de sortie progressive au profit des acteurs nationaux, le HCR Cote d’Ivoire s’engage à renforcer les capacités du système de protection communautaire à travers une stratégie d’autonomisation des comités de protection actifs dans les zones de retour.

Dans le cadre d’une mission Go & See, 18 réfugiés ivoiriens vivant actuellement au Libéria ont été délégués du 9 au 15 avril 2017 par leurs pairs pour s’informer sur les assistances apportées aux rapatriés et la situation sécuritaire dans leurs zones de retour en Côte d’Ivoire afin de mieux décider de leur retour prochain. Ainsi, les réfugiés ont rencontré dans leurs principales zones de retour les autorités administratives et coutumières, les chefs d’établissement scolaire, les rapatriés et les partenaires de mise en oeuvre. Les réfugiés ont également visité et constaté des réhabilitations faites par le HCR, des abris et des projets de réintégration au profit des rapatriés. La visite était accompagnée d’une délégation composée des représentants du bureau du Service d’Aide et d’Assistance aux Réfugiés et Apatrides (SAARA), du Liberia Refugee Repatriation Resettlement Committee (LRRRC), du HCR Liberia et du HCR Côte d’Ivoire.

L’organisation des visites Come & Tell, prévues pour le Ghana, le Liberia, le Mali, le Togo et la Guinée, représente un défi majeur pour le HCR et ses partenaires qui sont en attente de confirmation des autorités gouvernementales ivoiriennes.