Côte d'Ivoire

Les acteurs des medias du Cavally et du Guemon s’engagent à s’approprier la réforme du secteur de la sécurité et à être des promoteurs de paix et de réconciliation

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

24 acteurs des medias des régions du Cavally et du Guemon ont pris part à un Atelier sur « La gestion de la rumeur, le renforcement de la Sécurité, de la cohésion sociale, des Droits de l’homme de la Femme et de l’Enfant, gages d’un environnement apaisé », organisé par l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), les 20 et 21 mai à Guiglo (environ 520 km à l’ouest d’Abidjan).
Au terme de leurs travaux, les participants à l’atelier, en provenance de Bangolo, Duekoué, Guiglo, Zagné, Tai et Toulepleu, ont pris des résolutions et ont fait des recommandations.

Au titre des engagements, les journalistes et animateurs de radio ont, entre autres, décidé de sensibiliser, à travers leurs émissions et reportages, la population sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) ; d’être des partenaires privilégiés des autorités administratives, politiques, traditionnelles et religieuses pour contrer la rumeur et renforcer la cohésion sociale et la réconciliation nationale ; et de travailler avec professionnalisme pour éviter tout dérapage ou manquement à la déontologie du métier de journalisme.

Dans leurs recommandations, les professionnels des medias ont souhaité une franche collaboration entre les forces de sécurité, les populations et les medias. Par ailleurs, ils ont plaidé auprès des autorités administratives, traditionnelles et religieuses pour une plus grande neutralité dans la gestion de la vie intercommunautaire. A l’ONUCI, les participants ont demandé de vulgariser davantage la nouvelle Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) ; de poursuivre le renforcement des capacités des médias en matière de gestion de conflits locaux et de la rumeur ; et d’aider à la création d’une plateforme Medias-Forces de l’ordre des régions du Cavally et du Guemon en vue de renforcer leurs capacités sur les Droits de l’homme, de la Femme et de l’Enfant.

A l’ouverture comme à la clôture de l’Atelier, le Secrétaire général de préfecture, Gnakoury Henri, n’a pas manqué de rappeler aux acteurs des medias la place importante qu’ils occupent dans le maintien de la stabilité dans le pays, avant de leur faire cette exhortation : « Pour atteindre l’émergence, la Côte d’Ivoire a besoin de journalistes bien formés. Appropriez-vous donc les formations reçues pour en faire bon usage et les mettre au service de votre métier et des populations. »

Quant au chef de la délégation des Nations unies, Dr Talibo Almouner, il s’est félicité des recommandations et engagements pris par les professionnels des medias du Guemon et du Cavally. Puis, il leur a renouvelé le soutien des Nations Unies. « Vos engagements et recommandations pertinents sur la RSS, la lutte contre la rumeur et la cohésion sociale et le respect des droits de l’homme ne seront pas ranges aux oubliettes mais utilises à bon escient. Et soyez assurés que les Nations Unies seront à vos côtés dans la mesure du possible pour vous soutenir dans la recherche de la paix et la réconciliation », a-t-il indiqué.