Côte d'Ivoire

L’UNFPA Côte d’Ivoire prend une part active à la mission d’urgence humanitaire à Bouna

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published

Attachments

Du 26 au 31 mars 2016, l’UNFPA Côte d’Ivoire a mis en œuvre son plan de réponse humanitaire intégré dans le plan de contingence du SNU en Côte d’Ivoire. Et ce, après les affrontements entre les communautés peuhles et Lobi de Bouna impliquant les Dozos et les communautés Malinké et Koulango, du 23 mars 2016 à Bouna, localité au nord-est du pays.

Des heurts qui ont occasionné des morts de civils ainsi que des agents des forces de l’ordre et des déplacements de plusieurs habitants abandonnant leurs domiciles pour se réfugier ailleurs.

Cette mission inter-agence, composée des agences suivantes : OCHA, UNHCR, UNFPA, PAM et UNICEF, avait pour objectif principal d’évaluer la situation humanitaire de Bouna et y apporter une réponse efficace.

L’intervention de l’UNFPA a consisté à la mise en œuvre du Dispositif Minimum d’urgence en santé de la reproduction et prévention et prise des violences sexuelles.

On retient que l’UNFPA a pleinement pris part à la mission inter-agence d’évaluation rapide le 3è jour après la survenue de la crise, à la mission de haut niveau du Coordonnateur Résident et des chefs d’Agence. Un Comité de coordination de la réponse humanitaire a donc été mis en place à Bouna avec la participation de l’UNFPA.

Pour ce qui concerne l’UNFPA, un plan de réponse inter- agence de 3 mois, qui intègre ses priorités en situation d’urgence, est disponible.

Les capacités du district sanitaire de Bouna et des acteurs humanitaires ont été renforcées en kits SR d’urgence. En effet, l’UNFPA, lors d’une cérémonie, a remis dès le 29 mars 2016 au Préfet du Département de Bouna pour le compte du district sanitaire et du complexe socio éducatf, des kits dignité et des kits SR d’urgence pour la prise en charge de l’accouchement de 90 femmes et la prévention des IST/VIH durant 3 mois.

« Je connais l’UNFPA et je demande aux autorités sanitaires présents à savoir, Mr la Directeur régional de la santé du Boukani Gontougo, Mr le Directeur départemental de la santé de Bouna d’en faire bon usage pour le bien-être des populations déplacées de Bouna. D’ailleurs on a déjà des femmes déplacées qui ont accouché. Merci à l’UNFPA et à l’ensemble des Nations- Unies pour cet appui », a relevé le Préfet de région du Bounkani, Tuo Fozié en signe de remerciement pour cette action de l’UNFPA.

Il ressort du point de situation fait par le district sanitaire, au moment de la mission, en termes de Santé de la Reproduction, 12 accouchements assistés de femmes PDI, 3 accouchements à domicile, 16 consultations curatives et 8 femmes visiblement enceintes recensées.

Par ailleurs, les kits de dignité ont été fournis au Centre social et distribué pour la prise en charge de 1250 femmes/filles déplacées de Bouna et une assistance technique a été apportée à la Direction Régionale du Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant pour la prise en charge psychosociale des déplacés internes de Bouna. Le coût global de l’intervention est chiffré à 77 400 USD (kits SR et dignité à 64 500 USD et 9 900 USD pour appui à la coordination et consultation foraine).

Video L’UNFPA Côte d’Ivoire prend une part active à la mission d’urgence humanitaire à Bouna