Côte d'Ivoire + 5 more

Evaluation rapide de la situation aux frontières terrestres de la Côte d’Ivoire - Mars 2020

Format
Assessment
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Suite au signalement, fin décembre 2019, par la Chine de la survenue sur son territoire d’une maladie à potentiel épidémique, attribuée à un nouveau coronavirus n-Cov19, renommé COVID-19, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré, le 30 janvier 2020, l’épidémie due au nouveau virus comme étant une Urgence de Santé Publique de Portée Internationale (USPPI) et déclaré Pandémie au 11 Mars 2020.

Au 30 mars 2020, les services de santé ivoiriens ont recensé 165 cas de COVID-19, dont quatre personnes guéries et une décédée.

Afin de limiter la propagation du virus en Côte d’Ivoire, le Gouvernement a adopté une série de mesures visant à réduire les risques de contamination. Parmi ces mesures figure la fermeture à tout mouvement humain de toutes les frontières terrestres, maritimes et aériennes à compter du 22 mars. Les trafics de marchandises demeurent autorisés sous réserve du respect des mesures sanitaires applicables.

Dans le contexte de son programme de gestion des frontières et de cohésion sociale aux frontières, et en coordination étroite avec les autorités, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a procédé à une évaluation rapide de la situation sur le terrain, afin d’appuyer les autorités dans l’identification des besoins prioritaires dans les zones frontalières.

Loin d’être une analyse exhaustive, cette évaluation vise notamment à :

i. Apprécier les éventuelles difficultés auxquelles font face les autorités dans la mise en œuvre des mesures de fermeture des frontières, là où les frontières sont souvent poreuses ;

ii. Collecter des informations sur la compréhension des mesures par les populations ;

iii. Fournir des indications quant à l’impact socio-économique de la fermeture des frontières dans ces zones qui dépendent souvent des interactions avec les communautés dans les pays voisins ;

iv. Identifier d’éventuels risques de tensions sociales et communautaires.