Côte d'Ivoire

Des gendarmes ivoiriens formés sur la protection de l’enfant par l’ONUCI

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Donner des rudiments sur la protection de l’enfant aux éléments des forces de sécurité ivoiriennes dans l’accomplissement de leur mission de sécurisation et de défense du territoire. C’est l’objectif de la séance de formation dispensée mardi 13 mai 2014 par l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), à travers sa section de la Protection de l’Enfant, à Toulepleu, localité de l’ouest située à environ 650 kilomètres d’Abidjan.

Pour M. Alex Kapalo de la section de la Protection de l’Enfant de l’ONUCI, cette formation vise à donner aux participants une meilleure compréhension des défis auxquels les enfants font face pendant et après les conflits et s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités des partenaires afin de les aider à mieux accomplir leurs taches. M. Kapalo a axé sa présentation sur la prévention contre le recrutement et l’utilisation des enfants dans les forces et groupes armés, la lutte contre les enlèvements d’enfants et contre les violences sexuelles.

La dizaine de participants a été informée sur les mécanismes de protection de l’enfant afin de ne pas commettre des abus et contribuer ainsi à l’atteinte des objectifs consignés dans la Résolution 1612 du Conseil de Sécurité des Nations Unies qui recommande la prévention et le monitoring des violations graves des droits des enfants étaient les points essentiels de cette séance de formation. Le sous-lieutenant Biego Françis, de l’escadron de Daloa s’est félicité de cette séance de formation qui a permis à ses éléments d’accroitre leurs capacités dans la protection des civils notamment des enfants.

« On ne finit jamais d’apprendre. Nous avons été bien instruits sur la protection des enfants et nous comptons faire un effort pour mettre en pratique ce que nous venons d’apprendre, » a-t-il indiqué. Il a conclu en demandant à l’ONUCI de revenir pour d’autres modules de formation tout aussi importants pour eux. Précisons que ces séances de formation se poursuivront les prochains jours cette fois à l’ endroit des éléments des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) et ceux de la police locale.