Côte d'Ivoire

CARE Rapid Gender Analysis: Côte d’Ivoire, 26 Avril 2020

Format
Analysis
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

OUATTARA Malamita, Superviseur Genre

Pour la Côte d’ivoire, le COVID-19 présente un éventail de défis contextuels dans plusieurs villages et quartiers précaires de la capitale économique avec une population ayant des ressources limitées. Dans la plupart des villes de la Côte d’ivoire, l'accès à des services de santé de qualité, y compris les soins intensifs, est limité. Les Maladies Non transmissibles (MNT), les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires aigües et chroniques et la malnutrition représentent la principale cause de mortalité prématurée dans le pays. En outre, la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance sont particulièrement précaires en raison des modes de vie de semi-subsistance et de la forte dépendance du secteur informel pour les revenus.

Une flambée de COVID-19 en Côte d’Ivoire pourrait affecter de manière disproportionnée les femmes et les filles de plusieurs manières, y compris des effets néfastes sur leur éducation, la sécurité alimentaire et la nutrition, la santé, les moyens de subsistance et la protection. Les femmes sont les principales dispensatrices de soins dans la famille et sont des intervenants clés de première ligne en matière de soins de santé, ce qui les expose à un risque accru et à une exposition à l'infection. Les besoins en matière de santé maternelle et sexuelle, en matière de reproduction se poursuivent en cas d'urgence, mais risquent de ne pas être prioritaires. Le COVID-19 risque d'augmenter la charge de travail des femmes avec la fermeture des écoles parce que les enfants resteront à la maison. De plus, il existe un risque d'augmentation de la violence familiale dans les régions où les taux préexistants de violence à l'égard des femmes sont déjà très élevés.

Les rôles et les normes de genre des hommes doivent être pris en compte afin de garantir que les hommes sont correctement ciblés pour aider à réduire leur vulnérabilité à la maladie et à tirer parti de leurs rôles de leaders et de décideurs au foyer et dans la communauté pour aider à prévenir la propagation de la maladie.