Côte d'Ivoire

Arrah : Les populations s’engagent à œuvrer pour des élections pacifiques en 2015

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le département d’Arrah, situé à 200 km à l’est d’Abidjan, a abrité, ce jeudi 24 avril 2014, un atelier sur le thème la ’’contribution des leaders communautaires d’Arrah au renforcement de la cohésion sociale et à la préservation d’un environnement électoral apaisé’’ organisé par l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI). Il s’agissait d’un atelier de suivi des Journées des Nations Unies qui se sont tenues en septembre 2010 dans le même département en vue de promouvoir la paix et les droits de l’Homme, et de renforcer la cohésion sociale en perspective des élections.

A l’issue des travaux, les participants se sont engagés à œuvrer pour des élections pacifiques en 2015. Plusieurs résolutions ont été prises à savoir, le respect des candidats, l’utilisation du bon ton, l’acceptation des résultats des urnes, le respect des droits de l’Homme, la sensibilisation des populations, ne pas être à la merci des hommes politiques, promouvoir la tolérance politique, etc...

Au nom de la délégation de l’ONUCI, Taiyou Tchounzin Njende du bureau des Affaires civiles de l’ONUCI à Adzopé, a remercié les autorités ainsi que les participants pour leur forte mobilisation à cette rencontre. Selon elle, les leaders communautaires « sont des vecteurs et des relais de messages de paix dans leurs communauté respectives ». Elle a ensuite exhorté l’assistance à contribuer efficacement pour une paix durable en Côte d’Ivoire.

Le 4ème adjoint au Maire de la commune d’Arrah, Niambé Adoh, a quant à lui, salué cette initiative de l’ONUCI qui permettra de rapprocher davantage les populations.

Présidant cet atelier, le Préfet du département d’Arrah, Georges Gueu Gonbagui, a saisi cette opportunité pour inviter le public à arrêter de faire la politique qui divise et de militer pour le développement. « Que la haine fasse la place à l’amour, que se taisent à jamais les rancœurs pour plus d’altruisme et de miséricorde pour un vrai développement car l’ennemi de nos populations s’appelle la pauvreté », a-t-il précisé. Par ailleurs, M. Gonbagui a encouragé les participants à tirer le meilleur profit de cet atelier afin que cette région se porte mieux.

Trois modules ont été présentés aux participants au cours de cet atelier : ’’la contribution des leaders communautaires à la promotion des valeurs de la culture de la paix pour un environnement électoral apaisé’’ présenté par Bernard Malan Aka, du bureau de l’Information Publique ; ’’le respect des droits de l’Homme en période électorale’’ présenté par Guy Claude Aka de la division des Droits de l’Homme et ’’le rôle et responsabilité de la société civile dans le renforcement de la cohésion sociale en période électorale’’ présenté par Taiyou Tchounzin Njende de la section des Affaires civiles.