Côte d'Ivoire

Abengourou : autorités et société civile à l’école de la réforme du secteur de la sécurité

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

’La dimension locale de la réforme du secteur de la sécurité’’ : ce thème a fait l’objet d’un séminaire de formation sur la Réforme du Secteur de Sécurité (RSS) organisé, le lundi 28 avril 2014 à Abengourou (à 210 km, à l’est d’Abidjan), par le Secrétariat du Conseil National de Sécurité (S-CNS), avec l’appui de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI).

Ce séminaire qui s’est tenu dans le cadre des missions d’information et de sensibilisation sur la RSS, était présidée par le Préfet de département, Fadi Ouattara. Il a mobilisé autorités administratives, religieuses et coutumières, élus locaux, différentes forces de sécurité, présidents des jeunes des partis politiques, associations des femmes et des jeunes ainsi que différentes ONG.

Pour la responsable de communication du S-CNS, Mireille Tano-Fram, la vision du Chef de l’Etat ivoirien concernant la RSS, c’est d’aboutir à la mise en place d’un nouveau concept qui est la sécurité humaine. « La sécurité humaine consiste à mettre l’individu au centre des préoccupations sécuritaires, à élargir ce concept à d’autres domaines tels que la gouvernance économique, la reconstruction post-crise, la réinsertion des ex-combattants », a-t-elle expliqué.

Mme Tano-Farm a, par ailleurs, exhorté les populations à s’impliquer et à s’approprier cette réforme au niveau local. « Il faudrait qu’au niveau des régions, les préfets puissent mettre en place des comités régionaux afin de pourvoir véhiculer des messages et d’entreprendre des actions allant dans le sens de la RSS », a-t-elle précisé.

Au cours des échanges, le mandat de l’ONUCI dans le processus de la RSS a été clarifié aux participants par Shahrazad Chida de la Division de la RSS. « L’ONUCI apporte un soutien technique à la mise en œuvre des réformes qui sont dirigées par les autorités nationales », a-t-elle indiqué.

Au terme de ce séminaire, le Préfet Fadi Ouattara a remercié l’ONUCI et le S-CNS pour cette initiative qui vient renforcer davantage les capacités des uns et des autres sur la RSS. « Nous venons d’apprendre que le secteur de la sécurité est un domaine assez large qui regroupe l’activité humaine, l’éducation, la santé, l’alimentation,… et non seulement la sécurité physique des biens et des personnes », a-t-il souligné. Il a pris la ferme résolution que les enseignements reçus seront transmis aux différentes populations. « Comptez sur nous, chaque membre fera un effort pour transmettre tous ces enseignements acquis au cours de ce séminaire », a déclaré M. Fadi.

Il faut préciser que l’assemblée a bénéficié de deux communications à savoir : ’’la gouvernance locale et la sensibilisation communautaire’’ et ’’le rôle de l’ONUCI dans la RSS’’. Des travaux en atelier ont permis aux apprenants de faire une proposition sur la mise en place, l’organisation et le fonctionnement d’un Conseil de sécurité régionale.