Côte d'Ivoire + 3 more

Rapport de situation humanitaire en Guinée - Juin 2005

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

EVENEMENTS MARQUANTS

- Epidémie de choléra

- Evaluation conjointe des besoins humanitaires

- Crédit de la Banque Mondiale pour la santé, aide japonaise pour l'eau et l'assainissement

- Accord bilatéral pour la protection des enfants

- Préparation du CCA/UNDAF

- Adoption du projet de loi sur la libéralisation des media audio-visuelles

- Nouveau rapport ICG

- Présidentielles sans heurt en Guinée-Bissau, retard du DDR en Côte d'Ivoire

APERCU GENERAL

La situation sécuritaire bien que calme demeure tendue dans l'ensemble du pays. Le grand banditisme, les vols à mains armées et les cas de viols et de crimes ont été enregistrés dans la capitale, à N'Zérékoré et à Kissidougou. On rencontre encore des barrières de control la nuit sur certains axes routiers surtout durant les fins de semaines et ceci serait conséquent à l'attentat manqué contre le Président Conté le 19 janvier 2005. Cependant l'une des plus grande menace à la sécurité intérieure est la grogne croissante face à l'augmentation incontrôlée des prix des denrées de première nécessité. Le riz, aliment de base pour des millions de guinéens, a enregistré la plus grave augmentation des prix. Il a augmenté près de quatre fois depuis 2004, passant de 29.000GNF à 100.000 voire 125.000 GNF(1) pour les 50kg. L'agrément conclu entre le Président Conté et les importateurs de riz n'a pas été respecté. La flambée des denrées alimentaires fait suite à l'augmentation de 50% du prix du carburant. En dépit des négociations encours entre le gouvernement et les Syndicats, les troubles sociaux et les grèves ne sont pas à exclure.

L'épidémie du choléra a été le sujet humanitaire clé durant le mois de juin étant donné que chaque semaine, de nouveaux cas ont été notifiés depuis le mois d'Avril. A la fin du mois de juin 377 cas, dont 21 décès ont été enregistrés. Un autre sujet humanitaire important est le rapatriement des réfugiés. Le HCR poursuit les activités de rapatriement des libériens, bien qu'à un rythme plus lent que prévu. 2916 libériens sont retournés dans leur pays faisant au total 13.835 le nombre de réfugiés rapatriés depuis Novembre 2004. Les chiffres de juin représentent le deuxième total mensuel le plus élevé depuis le début du rapatriement. L'agence avait planifié le rapatriement de 55.000 libériens d'ici Décembre 2005. A la lumière du rythme actuel, cet objectif est remis en question.

Le mois de juin a aussi été marqué par la première retraite des chefs d'agence sous l'égide du nouveau Coordonnateur Humanitaire Madame Mbaranga Gasarabwe, arrivée en Guinée en Mai 2005. Les deux jours de discussion ont porté sur les activités humanitaires et de développement pour 2006 de même que sur la préparation du CCA/UNDAF. Neuf groupes de travail sont attelés à la préparation du CCA/UNDAF liés respectivement aux Objectifs du Millénaire pour le Développement. Les résultats de la Retraire ont été présentés au gouvernement et aux bailleurs de fonds. Les résultats de l'évaluation conjointe des besoins menée en Guinée forestière par les partenaires humanitaires pourraient contribuer à l'élaboration du CCA/UNDAF.

Un autre fait marquant du mois aura été l'adoption par le gouvernement de l'acte de libéralisation des ondes (Radio et Télévision). Cette décision fait partie des réformes demandées par la Communauté In ter nationale et une fois signée ce projet de loi permettra à des personnes physiques ou morales d'ouvrir des radios et des télévisions privées. Le projet de loi doit être approuvé par l'Assemblée Nationale et signé par le Président Conté avant d'entrer en vigueur, Les préparatifs pour les élections municipales vont bon train et auront probablement lieu durant le dernier trimestre de l'année. Un cadre supérieur du Département des Affaires Politiques a fait le déplacement sur la Guinée pour s'enquérir de l'état d'avancement de ces préparatifs, tandis que le PNUD donne une assistance soutenue en vue d'un processus électoral en douceur. Le groupe de réflexion basé à Bruxelles, l'ONG International Crisis Group s'est aussi focalisé sur les prochaines échéances électorales et a, à cet effet publié un rapport dans le quel il souligne que la Guinée courrait le risque d'être le prochain état en faillite de la sous région. Le rapport recommande à la Communauté Internationale de conjuguer les efforts afin de " conjurer la descente aux enfers de la Côte d'Ivoire ".

Note

(1) A la date du 30 juin, US $ 1 =3,775 GNF

(en format pdf* - 52 KB)

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.