Côte d'Ivoire

Rétrospective Côte d'Ivoire 2009 : les regards tournés vers 2010

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Ecouter les nouvelles

Les élections ivoiriennes pourraient se tenir fin février-début mars 2010, ainsi en ont décidé les principaux acteurs de la crise ivoirienne réunis en décembre autour du facilitateur de l'Accord politique de Ouagadougou,le president du Burkina Faso Blaise Compaoré, après le report du scrutin de novembre 2009.

On est fatigué!! ont coutume de dire les ivoiriens en signe de lassitude de la situation de surplace observée depuis 2002, date du coup d'état manqué qui a consacré la partition de la Cote d'Ivoire. C'est aussi des ivoiriens las, qui depuis 2005 s'impatientent d'exercer leur droit de vote.

Les autorités ivoiriennes et plus particulièrement le premier ministre Guillaume Soro ainsi que le président Laurent Gbagbo avaient à différentes occasions réaffirmé que les élections du 29 novembre étaient tenables et que rien ne pouvaient les entraver.

En 2009, l'opération d'identification et d'enrôlement a été bouclée avec au total, près de 6,5 millions de personnes être recensées soit 2,5 millions d'électeurs de plus par rapport à la dernière consultation électorale de 2000.

Après traitement des données issues de l'opération d'identification, la liste électorale provisoire validera plus 2,6 millions de personnes sur les 6. 384 mille 816 enrôlées. Sur le sort des 2,7 millions de personnes absentes des fichiers historiques. Ces cas litigieux seront traités partiellement notamment au moment de l'affichage de cette liste provisoire électorale. Ainsi, initialement de 2,7 millions, ils seront portés à l'issue de recherches complémentaires, à 1,033 million, contre 5,3 millions d'électeurs validés fin novembre.

2010 sera une autre année décisive à en croire les conclusions de la dernière réunion du Cadre permanent de concertation (CPC) chargée de veiller à l'application de l'Accord politique de Ouagadougou, tenue le 3 décembre dernier. Elle devrait permettre de lever les derniers obstacles à cette élection tant attendue.

(Extraits sonores :Guillaume Soro, Premier ministre, Laurent Gbagbo, Président ivoirien,Alioune Thine, président de la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l'Homme, Y.J Choi, Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU, Robert Beugré Mambe, président de la Commission électorale indépendante, Alassane Dramane Ouattara, président du Rassemblement des républicains, Alain Bedouma Yoda, ministre des affaires étrangères du Burkina Faso.)