Côte d'Ivoire

OCHA Rapport sur la situation humanitaire en Cote d'Ivoire - Février, Mars et Avril 2007

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

I. Contexte politique, sécuritaire et socioéconomique

Le contexte politique ivoirien connaît depuis début février 2007, des changements importants sur la vie nationale. Le dialogue direct initié par le Président Laurent Gbagbo en décembre 2006, et qui a été salué par l'opposition politique à travers le Secrétaire général des Forces Nouvelles Guillaume Soro début janvier 2007, a finalement été lancé le 5 février 2007 à Ouagadougou. C'est le Chef de l'Etat Burkinabè Blaise Compaoré, Président en exercice de la CEDEAO, qui a été désigné facilitateur du dialogue direct ivoirien. En réalité, Gbagbo et Soro ont directement dialogué à travers Désiré Tagro et Louis Dakoury Tabley, respectivement chefs de délégations du camp présidentiel et de celui des Forces Nouvelles aux pourparlers de Ouagadougou.

Signature de l'Accord de Paix

Le 4 mars 2007, les protagonistes de la crise politique ivoirienne signent l'Accord de Paix lequel, selon le Chef de l'Etat Burkinabè Blaise Compaoré, « marque incontestablement la volonté des parties de sortir d'une situation devenue insoutenable pour le Peuple ivoirien, et s'inscrit dans les attentes légitimes de la communauté internationale ». En dehors de l'aspect protocolaire de l'événement, l'Accord a annoncé, à une certaine mesure, des changements dans la configuration institutionnelle du pays héritée de près de 5 ans de crise armée. Sur le plan politique, la formation d'un nouveau gouvernement est envisagée, avec un Premier ministre issu des Forces Nouvelles. L'Accord prévoyait aussi entre autres, la question du démantèlement de la Zone de Confiance et des milices armées, la mise en place du commandement unique de l'armée, le DDR et les opérations d'identification des nationaux. Un chronogramme reprenant les différents événements depuis la signature de l'Accord jusque fin juin 2007 a été élaboré.

Soro, Premier Ministre

Les forces politiques ivoiriennes réunies à Ouagadougou le 24 mars 2007 ont désigné le Secrétaire général des Forces Nouvelles Guillaume Soro pour remplacer Charles Konan Banny à la Primature. Le 29 mars 2007, le Président Laurent Gbagbo a signé le décret relatif à la nomination de Soro au poste de Premier Ministre.

Le 7 avril 2007, un décret du Président Laurent Gbagbo rend public le nouveau gouvernement Soro, dans un sentiment de satisfaction au sein de la classe politique ivoirienne. La nouvelle équipe gouvernementale est composée de 32 ministères contre 36 postes dans le précédent gouvernement Banny. Des consultations opérées au courant de la semaine par le Premier ministre Soro auraient contribué à la mise en place d'une structure gouvernementale qui prenne en compte les forces politiques en présence. L'annonce du gouvernement intervient conformément au chronogramme établi dans l'Accord de paix de Ouagadougou. En filigrane, on annonce le processus du démantèlement de la Zone de Confiance (ZOC) qui, selon le calendrier, devrait commencer une semaine après la formation du gouvernement.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.