Côte d'Ivoire

L'ONUCI lance la dépollution des engins explosifs en Côte d'Ivoire

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

22 avril 2011 – La Force militaire de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) a débuté jeudi 21 avril la dépollution des engins explosifs sur toute l'étendue du territoire ivoirien, a indiqué vendredi l''ONUCI dans un communiqué.

Des équipes de déminage sont actives pour dépolluer les rues et les infrastructures des résidus de munitions, bombes et mines disséminés durant la période du conflit postélectoral. En vue de mener à bien l'opération, l'ONUCI a mis à la disposition de la population des numéros de téléphone pour informer de la présence d'un engin suspect ou dangereux.

"En attendant l'arrivée des équipes spécialisées il est conseillé de ne pas toucher à l'objet il faut interdire à quiconque d'y toucher, surtout les enfants il faut marquer l'emplacement de l'engin par un repère quelconque, et prévenir l'équipe de spécialistes de l'ONUCI via l'un des numéros" de téléphone, explique la Mission.

"L'ONUCI dans le respect de son mandat, restera aux côtés des populations ivoiriennes pour les soutenir et contribuer au retour d'une vie normale le plus rapidement possible", ajoute le communiqué.

La crise postélectorale en Côte d''Ivoire a connu un tournant avec la reddition de l''ancien Président Laurent Gbagbo lundi 11 avril aux forces loyales au Président Alassane Ouattara. Jusque-là, M. Gbagbo avait refusé de reconnaître sa défaite au second tour de l''élection présidentielle du 28 novembre 2010 et de céder le pouvoir à M. Ouattara.

Par ailleurs, la Mission des Nations Unies a annoncé le décès accidentel d''un casque bleu survenu à l'aéroport de Bouaké, le mardi 19 avril 2011.

Agé de 37 ans et de nationalité ukrainienne, le Commandant Viacheslav était arrivé en détachement à l'ONUCI le 21 mars 2011, en provenance de la Mission des Nations Unies au Libéria (UNMIL) où il servait depuis le 21 décembre 2010.

Sa disparition porte à 54, le nombre de militaires de l'ONUCI décédés depuis le déploiement de la mission en avril 2004.

L'ONUCI a présenté ses sincères condoléances au gouvernement ukrainien ainsi qu'à la famille.