Côte d'Ivoire

L'ONU reste inquiète des violations des droits de l'homme

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Abidjan, le 29 décembre 2011... « L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire reste profondément préoccupée par les multiples violations des droits de l’homme imputées aux Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) », a déclaré jeudi 29 décembre 2011, le Porte-parole adjoint de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), Kenneth Blackman.

S’exprimant lors du point de presse hebdomadaire de la mission, M. Blackman a rappelé que la semaine passée avait donné lieu de constater une nouvelle fois, des altercations entre des éléments des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) et la population, notamment à Sikensi.

Le Porte-parole adjoint a cependant noté la satisfaction de la mission de voir l’adoption par les autorités ivoiriennes de mesures additionnelles dans le cadre de l’amélioration du secteur sécuritaire. A cet égard, il a mentionné la création la semaine dernière de l’unité de police militaire, qui est déjà entrée en action, la création prochaine d’un fonds de rachat d’armes ainsi que d’un corps de réservistes, et la réhabilitation des casernes et camps militaires.

« L’ONUCI salue toute action susceptible d’améliorer la situation sécuritaire, de renforcer la discipline au sein des FRCI et d’impulser le désarmement. La mission reste disposée à continuer d’apporter son soutien aux efforts entrepris par les autorités ivoiriennes en vue d’améliorer la sécurité des Ivoiriennes et Ivoiriens et ainsi contribuer à une meilleure cohésion sociale ainsi qu’à la réconciliation nationale, préalables importants pour un développement durable », a indiqué le Porte-parole adjoint.

M. Blackman a rappelé que dans la même dynamique, l’ONUCI, à travers sa Division Désarmement, Démobilisation et Réinsertion, prévoit de participer vendredi 30 décembre 2011, à une remise d’armes volontaire au Foyer des Jeunes d’ Attecoubé. « Cette remise d’armes volontaire sera accompagnée par une sensibilisation au VIH, organisée par l’Unité VIH/SIDA de la mission, et des examens de dépistage volontaire », a-t-il ajouté.

Le Porte-parole adjoint a par ailleurs indiqué que la Force militaire de l’ONUCI a accru ses patrouilles à Abidjan à la demande des autorités ivoiriennes dans le cadre du dispositif de sécurisation de la ville d’Abidjan à la veille des fêtes de fin d’année.

« A travers le pays, la force a effectué 1467 patrouilles terrestres et aériennes pendant la semaine passée » a souligné M. Blackman.

La Force poursuit également ses patrouilles mixtes avec les FRCI dans l’Ouest, notamment à la frontière avec le Libéria, mais également dans d’autres parties du pays, afin de contribuer à l’amélioration de la situation sécuritaire. « Ces patrouilles conjointes se sont multipliées après les derniers incidents à Vavoua et à Sikensi », a ajouté M. Blackman.

Il a également souligné que l’équipe de dépollution continuait sa mission d’enlèvement de mines et d’engins non-explosés sur l’ensemble du territoire.