Côte d'Ivoire

Le chef de l’ONUCI recoit le Représentant permanent de la Côte d’Ivoire auprès des Nations Unies

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Abidjan, le 19 janvier 2011…… Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire, Bert Koenders, a eu des échanges jeudi 19 janvier 2012 avec le Représentant permanent de la Côte d’Ivoire auprès des Nations Unies à New York, Youssouf Bamba.

M. Bamba a indiqué à la fin des échanges, qu’en raison de ses fonctions, il était de son devoir, à chacune de ses présences en Côte d’Ivoire, de venir échanger avec le chef de la mission onusienne. « Nous avons parlé des problèmes d’intérêt commun, notamment le déroulement du mandat de l’ONUCI suite à la Résolution 2000 du Conseil de sécurité qui trace le cadre de la coopération avec l’ONUCI. Il y a eu de nouvelles législatives et le cadre institutionnel est entrain d’être complété. Il y a eu des progrès et ce sont ces éléments dont nous avons discuté », a déclaré M. Bamba.

Apportant des précisions sur ces progrès, M. Bamba a estimé que « tout va dans le bons sens, dans le sens de la consolidation. Le Président de la république lorsqu’il avait rencontré le corps diplomatique avait fait état des trois grands chantiers que sont : la stabilisation de la sécurité, la réconciliation nationale et la relance économique. Ce sont ces trois axes autour desquels se déroulent la coopération entre nous et l’ONUCI ».

Par ailleurs, le Représentant permanent a souligné que la question humanitaire avait été abordée au cours des échanges auxquels a pris part le Représentant spécial Adjoint et Coordonnateur humanitaire du Système des Nations Unies, Ndolamb Ngokwey. Sur ce point, M. Bamba a affiché son optimisme suite à la récente visite en Côte d’Ivoire de Mme Catherine Bragg, la Sous-secrétaire générale des Affaires Humanitaires et Coordinatrice Adjointe des Secours d’urgence des Nations Unies « Nous avons fait une revue et le rapport est très positif. On a des raisons de se réjouir notamment au niveau des réfugiés qui reviennent. Comme vous le savez, la Côte d’Ivoire a privilégié l’approche tripartite (le pays d’accueil des réfugiés, le HCR et la CI). Et bien sûr les accords, il y en a eu trois, marchent très bien », a-t-il conclu.