Côte d'Ivoire

Le bataillon bangladais basé à Man, offre des vivres aux populations des Kassiapleu

Source
Published
Origin
View original

Man, le 1er février 2012… Dans le cadre des activités civilo-militaires, le troisième bataillon bangladais (BANBATT 3) de l’Opération des Nations Unies (ONUCI) basé à Man a, à l’occasion de la rotation des troupes, offert mardi 31 janvier 2012, des dons en vivres et en non-vivres aux élèves et aux populations du village de Kassiapleu, localité situé à 1 km du quartier général (HQ) ONUCI, dans la sous-préfecture de Man (600 kms d’Abidjan).

Recevant les dons de la main du Commandant du BANBATT 3, le colonel Almas Raisul Ghani, Séa Kessé, chef du village de Kassiapleu, après avoir remercié l’ONUCI pour tout son appui dans la recherche de la Paix en Côte d’Ivoire, a indiqué que « ce don matérialise la bonne cohabitation entre les contingents bangladais qui ont vécu sur notre sol depuis l’installation du camp ONUCI à Man et la population de Kassiapleu. Nous espérons que nous garderons cette même relation avec les autres contingents qui viendrons après vous », a-t-il ajouté.

Le Commandant du BANBATT 3, le colonel Almas Raisul Ghani a, au cours de cette cérémonie de remise de dons aux populations riveraines du HQ ONUCI Man, présenté son remplaçant, le Colonel Golam Ambia et remercié les populations de Kassiapleu pour leur hospitalité légendaire. « Je pars, mais je vous confie le commandant du nouveau contingent et je souhaite que vous gardiez les mêmes relations avec nos remplaçants pour leur permettre de bien d’accomplir leur mission dans votre beau pays. » Il a ensuite invité le chef de Kassiapleu et le directeur de l’école primaire du village à répartir les dons afin que chaque famille puisse en bénéficier.

Denise Siaba, fille de Kassiapleu a souligné pour sa part que les dons des militaires onusiens arrivaient au moment opportun, la crise ayant accru la paupérisation des populations estimant que « ces vivres vont aider la population de mon village ». Elle a aussi indiqué qu’au-delà des dons en vivres, le contingent BANBATT 3 a régulièrement reçu et soigné les malades qui n’ont pas assez de moyens pour se rendre dans les hôpitaux de la place.

Les dons reçus sont composés de matériels scolaires et récréatifs pour environ 70 enfants de l’école primaire du village et des vivres pour les 300 familles de Kassiapleu.