Côte d'Ivoire

La situation humanitaire en Côte d’Ivoire mérite davantage d’attention, estime le chef de l’ONUCI

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Abidjan, le 16 janvier 2012… Neuf mois après la crise postélectorale, la situation sécuritaire et socio-politique s’est progressivement améliorée dans la majeure partie du territoire ivoirienne, permettant le retour de personnes déplacées internes et de réfugiés.

Cela dit, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire, Bert Koenders, indique qu’il ne faut pas perdre de vue la persistance d’importants problèmes de sécurité et de tensions communautaires qu’il a touchées du doigt lors de ses déplacements dans l’Ouest et le Sud-ouest du pays.

Pour l’ONUCI, l’assistance humanitaire aux populations les plus vulnérables est une priorité absolue, y compris la protection des civils, la restauration des moyens de subsistance, le retour volontaire et la réintégration. C’est pour cette raison que M. Koenders appuie fortement la visite de la Sous-secrétaire générale aux Affaires Humanitaires et Coordinatrice Adjointe des Secours d’Urgence, Catherine Bragg et son appel consolidé pour 2012, dont le montant total s’élève à 173.089.333 dollars US.

Selon le Chef de l’ONUCI un concours de la communauté internationale est vital car il faut faire le lien entre l’humanitaire et le développement. « Un manque de financement de l’assistance humanitaire pourrait entrainer une aggravation de la situation, voire une résurgence de nouvelles tensions.