Côte d'Ivoire + 1 more

La Côte d'Ivoire et la Libye au premier plan des préoccupations

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

La situation en Côte d'Ivoire à la suite de l'arrestation de Laurent Gbagbo et la crise qui persiste en Libye ont été examinées lors de la session du Conseil des affaires étrangères qui s'est tenue à Luxembourg le 12 avril.

Le Conseil a accueilli avec satisfaction la déclaration du président Ouattara annonçant son intention de mener une politique de réconciliation et de reconstruction en Côte d'Ivoire. L'UE est prête à appuyer la relance de l'économie et reprendra ses programmes d'aide au développement dès que possible. Elle a déjà levé, vendredi dernier, le gel des avoirs qu'elle avait instauré à l'encontre des ports d'Abidjan et de San Pedro, de la Société ivoirienne de raffinage et du Comité de gestion de la filière café et cacao.

En ce qui concerne la Libye, le Conseil a appelé à un cessez-le-feu immédiat et au respect des droits de l'homme. Les personnes qui travaillent au sein du régime doivent faire un choix: continuer à s'associer à la répression brutale exercée par le Colonel Kadhafi, ou contribuer à une transition sans heurts vers la démocratie.

La situation humanitaire dans le pays et à ses frontières est source de vives préoccupations. Il existe un risque important de voir la situation se détériorer encore plus du fait des déplacements de populations et des migrations, si le conflit se poursuit. Afin de contribuer à rendre cette situation plus supportable, l'UE prépare l'opération "EUFOR Libye" pour appuyer l'aide humanitaire dans cette région, au cas où les Nations unies le lui demanderaient. L'UE a nommé un commandant d'opération et désigné un état-major d'opération à Rome.

Face au nombre croissant de réfugiés affluant sur ses rivages méridionaux, l'UE est prête à manifester concrètement sa solidarité avec les États membres qui sont le plus directement touchés.

Le Conseil a adopté d'autres sanctions à l'encontre du régime Kadhafi et continuera de le priver totalement de tout financement provenant des exportations de pétrole et de gaz.

Les ministres ont rencontré M. Mahmoud Jibril, membre du Conseil national de transition de l'opposition, pour un échange de vues informel

Plus pour d'informations:

Conclusions du Conseil sur la Côte d'Ivoire (en) (pdf)

Conclusions du Conseil sur la Libye (en) (pdf)

Vidéo de la conférence de presse du Conseil