Côte d'Ivoire

France: Situation en Côte d'Ivoire

Source
Posted
Originally published
Communiqué du ministère des Affaires étrangères
(Paris, 09 janvier 2003) - Deux hélicoptères de combat des forces gouvernementales ivoiriennes auraient bombardé ce matin la ville de Grabo, située à proximité de la frontière libérienne.

En l'absence d'informations confirmées à ce stade, la France souligne l'urgence de la mise en place d'un cessez-le-feu effectif sur l'ensemble du territoire ivoirien.

En liaison avec les représentants de la CEDEAO, les autorités françaises sur place s'emploient actuellement à la signature de ce cessez-le-feu.

Ceci doit conduire à l'immobilisation totale des hélicoptères sur l'ensemble du territoire de la Côte d'Ivoire.

La France prendra toutes les mesures nécessaires pour faire respecter cet engagement.

Dans la perspective de la table ronde qui s'ouvrira à Paris le 15 janvier, la France appelle l'ensemble des parties à renoncer à la violence et à faire le choix de la paix.

Réponses du porte-parole adjoint aux questions du point de presse

(Paris, 09 janvier 2003) - Confirmez-vous que seuls les partis politiques représentés à l'assemblée nationale seront invités à paris? Sinon, quels sont les critères de choix?

S'agissant des partis politiques, je vous confirme qu'effectivement les partis politiques représentés à l'Assemblée nationale, ainsi que le Rassemblement des républicains, sont invités à Paris.

Les termes du cessez-le-feu conclu en Côte d'Ivoire et annoncées par les seuls rebelles satisfont-ils la France ?

A la suite de contacts entre notre ambassadeur en Côte d'Ivoire et les représentants des rebelles de l'Ouest, une déclaration de cessation des hostilités à l'encontre des forces françaises, est intervenue hier. Cette déclaration s'est accompagnée d'une acceptation par les rebelles de l'Ouest, de l'invitation, qui leur a été faite, de se rendre à Paris.

Nous prenons note avec satisfaction de ce développement qui va dans le bon sens.

Les trois mouvements rebelles auront-ils chacun des représentants à la réunion de Paris ou auront-ils une délégation commune?

Je vous confirme que les trois mouvements rebelles seront représentés à la réunion de Paris.

Nous travaillons actuellement au format de la représentation.

Quelle est la portée du cessez-le feu signé avec les rebelles de l'ouest puisque les accrochages ont été imputés à des éléments incontrôlés?

Je vous renvoie à ma réponse précédente.

Vous dites que le cessez le feu concerne les rebelles et les forces françaises. Or, le MPIGO affirme ce matin, que n'étant pas en guerre avec la France, la cessation des hostilités ne concernait que les loyalistes. N'y-a-t-il pas équivoque ou maldonne?

J'ai du mal à comprendre votre question. S'agissant du résultat des discussions hier entre notre ambassadeur et les rebelles de l'Ouest, je m'en tiens à la présentation que je viens d'en faire.