Compte-rendu du point de presse hebdomadaire de l'ONUCI 21 juin 2007

Report
from UN Operation in Côte d'Ivoire
Published on 21 Jun 2007
«Le système des Nations unies doit s'adapter au nouveau contexte ivoirien», a estimé le numéro deux de L'ONUCI

Le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations unies pour la Côte d'Ivoire (ONUCI), Représentant du PNUD et Coordonnateur résident du système des Nations unies, M. Georg Charpentier a estimé jeudi à Abidjan que l'approche du système des Nations unies dans le domaine humanitaire, devrait s'adapter au nouveau contexte ivoirien.

S'exprimant au cours du point de presse hebdomadaire de l'ONUCI, M. Charpentier, a indiqué que la Côte d'Ivoire est dans un contexte de sortie de crise et de relance de l'économie . A cet égard, selon le coordonnateur humanitaire, le pays a plutôt besoin de renforcement des capacités, d'accompagnement plutôt que d'une approche d'appui substitutif.

M. Charpentier a évoqué la situation humanitaire dans l'ouest du pays, notant qu'il fallait une réorientation plus intense au niveau des investissements nécessaires et un ciblage dans les zones qui nécessitent encore une réponse humanitaire dans le cadre de la relance économique, de la reconstruction et du développement conformément aux Accords de Ouagadougou.

Dans ce cadre, il ajouté que les partenaires onusiens et les Organisations non gouvernementales (Ong), avaient déjà opté pour un recentrage de la stratégie de réponse humanitaire afin qu'elle soit plus ciblée à la problématique de retour des déplacés dans le cadre de l'objectif d'appui aux victimes de guerre.

Il appelé la communauté internationale à s'engager maintenant, plus fortement et de manière conséquente, aux côtés des acteurs du pays pour assurer une mise en œuvre efficace et rapide de la matrice opérationnelle qui a été préparée sur la base des Accords de Ouagadougou.

M. Charpentier a pris fonction le 27 mars 2007. Il donnait sa première conférence de presse trois semaines après avoir présenté ses lettres de créances au Président Laurent Gbagbo.