Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire: Rapport de situation No. 5

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
CRISE EN COTE D'IVOIRE : URGENCES SANITAIRES
A - ANALYSE DE LA SITUATION

Politique

La table ronde sur la Côte d'Ivoire a démarré à Paris depuis le 15 janvier 2003 et prendra fin le 24 janvier 2003.

Social

Sur proposition du Groupe « Santé », la Gouvernement a pris la décision de rendre gratuits les médicaments délivrés par les structures de santé des zones assiégées aux enfants de 0 à 10 ans et aux femmes enceintes.

le gouvernement a pris toutes les dispositions pour organiser une deuxième rentrée pour les élèves déplacés depuis le 06 janvier 2003.

Humanitaire

Arrivée en Côte d'Ivoire de l'envoyée humanitaire des Nations Unies, Carolyn Mc Askie, depuis le 16 janvier 2003.

Selon le rapport de OCHA, 600 000 personnes ont quitté les régions du centre et du nord vers le sud et 100 000 à 200 000 ont quitté la région de Man vers les villes de Daloa, Duékoué, Bouaflé, Issia. 22 000 ivoiriens ont franchi les frontières vers le Libéria et 3000 vers la Guinée.

Situation préoccupante pour les 60000 réfugiés libériens installés dans la zone ouest de la Côte d'Ivoire

Sanitaire

état de santé des populations

Les structures de santé dans les zones occupées fonctionnent à minima. 85% du personnel de santé ont abandonné leur poste

Le nombre de structures de prise en charge des personnes déplacées est passé de 19 à 27, dont 20 à Abidjan et 7 le long de la ligne de front.

2531 malades déplacés ont été vus en consultation dans les structures d'Abidjan entre novembre 2002 et janvier 2003

L'épidémie de choléra déclaré dans le district de Divo (centre-ouest) depuis le 22 décembre 2002, est sous contrôle.

couverture en soins de santé

CICR, Médecins du Monde et Médecins sans Frontières fournissent les soins de santé dans les zones occupées

Sur 182 structures de santé existantes au centre et au nord du pays, seules 26 sont fonctionnels.

besoins apparentés à la santé (eau et assainissement)

le système de distribution d'eau potable dans les grandes agglomérations des zones assiégées du Centre et du Nord (Bouaké, Korhogo, Odienné, Katiola, Ferkessédougou, etc.) est fonctionnel

B - ACTIONS ENTREPRISES

1. par l'OMS

a) coordination de la préparation et de la réponse aux urgences

Rencontre avec l'envoyée humanitaire des Nations Unies

i. l'OMS a mis l'accent sur :

0. le respect du Droit Humanitaire
1. le rôle du gouvernement dans l'action humanitaire
2. la nécessité d'un libre accès aux zones assiégées
3. la nécessité de lever tout équivoque sur le rôle des agents de santé actuellement en service dans les zones assiégées qui ne font qu'accomplir leur mission

Rencontre UNICEF/OMS : il a été convenu de ce qui suit :

i. Elaborer pour un document commun OMS/UNICEF pour l'organisation de campagnes de vaccination contre la rougeole et la poliomyélite

ii. Prévoir un appel consolidé OMS/UNICEF pour mars 2003 en vue de mobiliser les ressources nécessaires aux campagnes de vaccination précitées.

iii. Proposer une stratégie de collecte de données dans les zones occupées o=F9 le système d'information sanitaire ne fonctionne plus (échéance le 31/01/03)

iv. Associer l'UNICEF à l'enquête nutritionnelle en cours

v. Mettre en place un fonds commun OMS/UNICEF de réponse aux urgences (200 à 400 000 USD)

vi. Aider le gouvernement à monitorer et gérer les déplacés

Réunion du groupe « santé-eau-assainissement » : à l'issue de la dernière réunion, les décisions suivantes ont été arrêtées :

i. Etablir une cartographie des ONGs oeuvrant dans le domaine de la santé en zones occupées et dans les populations déplacées

ii. Susciter les partenaires à fournir les données épidémiologiques collectées sur le terrain en vue de leur traitement et analyse par l'OMS

appui au Ministère de la santé pour l'élaboration d'un plan d'urgence

b) surveillance épidémiologique

Epidémie de choléra à Divo: 71 cas notifiés, 15 décès depuis le 22/12/02. Aucun décès signalé depuis le 31/12/02. Une mission de l'OMS s'est rendue à Divo pour faire une investigation. Des recommandations ont été faites pour une meilleure gestion de la situation.

Méningite à Grand-Lahou: 7 cas suspects, investigations en cours.

c) lutte contre la maladie

Fourniture d'un kit choléra.

Fourniture de réactifs et de petits matériels de laboratoire dans le cadre de la sécurité transfusionnelle au Centre Nationale de Transfusion Sanguine (CNTS) pour un coût de 6000 USD

d) plaidoyer pour un couloir humanitaire

contribution à l'élaboration d'un document à soumettre à la Table ronde de Paris en vue d'un accord sur l'action humanitaire

e) financement

environ 300 000 dollars US ont été reprogrammés par le bureau pays pour aider le gouvernement dans la gestion de la crise

2. par les autres partenaires

CICR : distribution de médicaments et fourniture de soins à Bouaké (centre), Korhogo et Ferké (nord), Man (ouest), San-Pédro (sud-ouest) et Daloa (centre ouest). Assainissement à Bouaké et Man.

MSF : fourniture de soins et distribution de médicaments à Bouaké, Korhogo et Man

MDM : fourniture de soins à Abidjan et Séguéla.

PAM : distribution de nourriture dans les zones assiégées.

UNICEF : distribution de vaccins dans les zones assiégées et campagnes de sensibilisation dans les zones d'accueil

ASAPSU : fournitures de soins, assainissement, campagne de sensibilisation sur les sites des populations déplacées à Yamoussoukro, Daoukro, Didiévi et Abidjan.

C - PERSPECTIVES

A court terme :

  • évaluation de la situation alimentaire et de l'état nutritionnel des populations (en collaboration avec le PAM, la FAO et l'UNICEF)
  • évaluation de l'impact de la crise sur le système de santé
  • renforcement des districts sanitaires de la ligne de front
Bureau de la Représentation de l'OMS pour la Côte d'Ivoire
Office of the WHO Representative for Côte d'Ivoire
Tél: (225) 22 51 72 00 - Fax: 22 51 72 32