Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : OCHA Rapport Hebdomadaire No. 40 - 01 au 07 octobre 2007

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

I. Situation politique et sécuritaire

En vue du bon déroulement des audiences foraines, les bureaux de la préfecture et de la sous-préfecture de Korhogo ont été libérés le 6 octobre 2007 après environ cinq ans d'occupation de ces bâtiments par les Forces Armées des Forces Nouvelles (FAFN). L'événement a coïncidé avec la visite de M. Boureima Badini, Représentant Spécial du Facilitateur en Côte d'Ivoire. M. Badini qu'accompagnait M. Konaté Sidiki, Ministre ivoirien du Tourisme, M. Paul Koffi Koffi Directeur de Cabinet en charge du Programme de sortie de crise ainsi que la Conseillère juridique de l'ONUCI, s'est rendu notamment à Bouaké, Katiola, Korhogo et Boundiali, afin d'évaluer les conditions d'exécution des audiences foraines depuis sa reprise le 25 septembre 2007.

La Division des Droits de l'Homme de l'ONUCI à Bouaké a confirmé le 4 octobre 2007 l'arrestation des partisans de M. Ibrahim Coulibaly alias IB. Un groupe de neuf (09) personnes aurait été appréhendé quelques jours plus tôt à Danané. Six (06) d'entre ces personnes auraient été transférées à Bouaké et trois (03) à Ferkéssédougou. Ces personnes seraient des anciens éléments des FAFN basées dans le secteur nord-ouest. La Division des Droits de l'Homme a rendu visite à celles qui sont incarcérées à Bouaké. Ces détenus rassurent n'avoir pas subi de torture ou autres formes de maltraitance. A noter que ces personnes ne sont pas détenues à la Maison d'Arrêt et de Correction de Bouaké et, depuis leur incarcération, elles n'auraient pas encore été entendues par un juge ni défendues par un avocat.

Le Secrétaire général des Nations Unies a dépêché en Côte d'Ivoire une mission exploratoire pour une période de six jours. Cette mission a pour objet de préciser la nature de la demande des autorités ivoiriennes et de discuter d'options possibles à la lumière des principes et des pratiques des Nations Unies relatives à de telles enquêtes. Les membres de la mission exploratoire étaient à Bouaké le 2 octobre 2007 où ils ont rencontré les autorités locales et se sont rendus sur les lieux de l'incident.

Denguélé

Des braqueurs armés ont ouvert le feu sur 3 voyageurs à motos le 7 octobre 2007 sur l'axe Kadiola-Kimbirila Sud, à 25 km à l'est d'Odienné. Ces bandits ont pu dépouiller leurs victimes d'une importante somme d'argent. Un blessé par balle a été transféré au CHR d'Odienné.

II. Situation Humanitaire

Mouvement de population et Accès

Retour dans des conditions difficiles à Yrozon

Le 5octobre 2007, une équipe de l'ONG CARE International a effectué une brève mission d'exploration à Yrozon, localité située à 22 km de Duékoué, où un mouvement de retour volontaire des populations est observé depuis le 17 septembre 2007. Des affrontements intercommunautaires en 2002 avaient forcé tous les habitants d'Yrozon à se déplacer vers les localités voisines, notamment au Quartier Carrefour à Duékoué. Sur place à Yrozon, aucune pompe hydraulique n'est fonctionnelle, aucune maison n'est habitable (pas de toit, ni portes, ni fenêtres...), l'école et les logements d'enseignants ne sont pas viables (pas de toit) et ne sont pas équipés.

Les populations qui y retournent vivent dans des conditions dures, aggravées par la difficulté d'accès à l'eau potable, le manque de vivres et l'absence totale d'infrastructures sociales de base.

La mission de CARE International avait l'objectif de purifier les sources d'eau de consommation actuellement utilisées par les villageois et de mettre en place les mesures urgentes à adopter pour pallier les épisodes récurrents de diarrhée. Un lot de 1.680 sachets de produits purifiants « PuR », équivalant à une dotation de 50 ménages pour une période de 2 semaines, a été remis au chef du village, après démonstration d'usage devant quelques villageois. La mission a programmé d'effectuer dès le 11 octobre 2007, l'évaluation des travaux de réhabilitation de l'école, des logements d'enseignants et des pompes villageoises.

Selon l'équipe de CARE International, le village semble avoir été déserté par les personnes qui y sont retournées il y a quelques semaines. Quelque quinze (15) personnes seulement ont été trouvées sur place. Les retournés ont effectué des travaux de désherbage et de nettoyage de cours parcellaires.

Identification des victimes de guerre par le gouvernement

Une mission du Ministère de la Solidarité et des Victimes de Guerre (MSVG) a séjourné à Touba dans la période du 28 septembre au 1er octobre 2007 en vue de la mise en œuvre de l'opération d'identification des Victimes de guerre. Les activités de l'identification des victimes de guerre de la région du Bafing ont ainsi démarré le 2 octobre 2007.

Une autre mission du MSVG s'est rendue dans la sous-préfecture de Zou du 30 septembre au 4 octobre 2007. Au cours des rencontres, les retournés ont mis un accent particulier sur l'aide à la reconstruction des habitations, l'assistance alimentaire, de même que sur l'appui à la réinsertion socio-économique (semences, intrants et outils agricoles, AGR pour les femmes).

Retour en cours dans le Zou

Du 1er au 4 octobre 2007, quelque 30 personnes sont retournées dans les villages de Zou, Koulaoué, Gan et Zeregbo. Près de 220 personnes ont été enregistré au retour du 1er septembre au 7 octobre 2007. Composés d'hommes en majorité, ces retournés qui proviendraient de Duékoué, Guiglo, Bloléquin et Abidjan, ont commencé à reconstruire leurs maisons avant de faire venir leurs familles.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.