Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : OCHA Rapport Hebdomadaire No. 10

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

Du 05 au 11 mars 2007

I. Situation politique et sécuritaire

Accord de Paix de Ouagadougou : le Président Gbagbo s'est adressé à la Nation ivoirienne

Le 9 mars 2007, le Président ivoirien Laurent Gbagbo s'est réjouit de l'accueil favorable réservé à l'Accord de Paix de Ouagadougou par les Ivoiriens ainsi que par la communauté internationale. Il a invité « les Ivoiriens à s'approprier de cet Accord parce qu'un échec dans l'application de celui-ci serait catastrophique, aucune possibilité de pourparlers ne pouvant plus être expérimentée, toutes les voies de recours tant extérieures qu'intérieures ayant été épuisées. Nous devons donc tout mettre en oeuvre pour sauvegarder cet accord... », qui a été signé le 4 mars 2007 à Ouagadougou (Burkina Faso).

Le 8 Mars 2007 : La Femme célébrée à Korhogo

La ville de Korhogo a abrité les cérémonies de célébration de la Journée Internationale de la Femme, qui a connu une forte mobilisation des femmes venues du Nord, du Centre et du Sud de la Côte d'Ivoire (Abidjan et Grand-Bassam) et de toutes les sensibilités et tendances politiques, de la Société Civile, des confessions religieuses et des autres associations. La cérémonie a été présidée par le Premier Ministre Charles Konan Banny et a été honorée par la présence des plusieurs personnalités politiques du pays, certains membres du corps diplomatique accrédités en Côte d'Ivoire (USA, UA, Canada, Burkina Faso), certains Chefs d'Agences, ONG et Organisations Internationales (UNICEF, UNFPA, PNUD, PAM, OMS, CICR, ONUCI et OCHA), etc.

Au nom de la communauté humanitaire, le Coordonnateur Humanitaire a.i, M. Youssouf Oomar, a rappelé le thème retenu par les Nations Unies pour cette journée : « Mettre fin à l'impunité des auteurs d'actes de violences à l'égard des femmes et des filles ». Il a indiqué que l'année 2006 a été riche en études, en évaluations et en analyse de toutes sortes. En illustrant une idée précise sur le niveau de vulnérabilité des femmes en Côte d'Ivoire, il a souligné que sur un taux de séroprévalence national de 4,7%, 6,4% sont des femmes ; 699 femmes sur 100.000 continuent à mourir en donnant la vie ; plusieurs femmes continuent à être victimes de violences de tous genres ; la mutilation génitale dont sont victimes 36% des femmes ivoiriennes et dont 88% sont issues du Nord de la Côte d'Ivoire... Le Coordonnateur humanitaire a préconisé la lutte contre les injustices, l'ignorance, mais surtout contre des pratiques humiliantes à l'endroit des femmes.

Région des 18 Montagnes

A partir du 1er mars 2007, il a été observé une timide reprise de trafic commercial entre les localités frontalières guinéenne et ivoiriennes.

Région du Moyen Cavally

Braquage d'un véhicule de transport en commun le 4 mars 2007 entre Bangolo et Logoualé. Trois femmes violées, biens et objets de valeur emportés par les assaillants.

Le 5 mars 2007, une patrouille de la Force Licorne a ouvert le feu sur un camion remorque en provenance de Man qui aurait forcé le barrage au poste de contrôle de Guehebli, à 17km de Bangolo (Zone de Confiance). Le chauffeur a été tué et deux passagers ont été blessés.

Le 5 mars 2007, arrestation de deux individus à moto par une patrouille de l'ONUCI sur l'axe Diourouzon-Kahin et mis à la disposition de la gendarmerie de Duekoué. Ces personnes étaient munies d'une arme à feu de fabrication artisanale et de quelques munitions.

Dans la nuit du 5 au 6 mars 2007, un homme a été tué par des cambrioleurs armés et masqués à Honorékro (campement situé dans le village de Diourouzon, dans la ZOC). Pris par la panique, les malfaiteurs auraient abattu par erreur le dernier d'entre resté derrière au moment de leur fuite. Aucun bien de la maison n'a été emporté.

Le 9 mars 2007, attaque d'un bus de transport en commun sur l'axe Bangolo-Logoualé par des hommes armés. Deux blessés légers ont été enregistrés et certains biens ont été emportés. Plus tard, les populations de Bangolo ont arrêté un suspect portant une kalachnikov et l'ont remis aux Forces Impartiales.

II. II. Situation Humanitaire Accès humanitaire

RAS

Mouvements de populations

Région des 18 Montagnes

Selon l'ONGL Programme d'Assistance Humanitaire et de l'Orphelinat (PAHO), près de 401 personnes dont 234 enfants, et 63 familles d'origine ivoirienne ainsi que 57 familles guinéennes ont traversé la frontière et se sont éparpillées dans certains villages et campements en Côte d'Ivoire. Une première identification avancerait les chiffres ci-après selon les localités d'accueil :

- Kouhan Houlé : 63 familles ivoiriennes vivant en Guinée et 45 familles guinéennes

- Gbapleu : 7 familles guinéennes

- Danipleu : 5 familles guinéennes

Des équipes de l'UNICEF, l'IRC, PAHO et OCHA venues de Man ont pu se rendre le 8 mars 2007 à Kouhan Houlé et s'enquérir de la situation de ces personnes.

Par ailleurs, l'UNHCR a rapatrié un groupe de 273 réfugiés Libériens le 9 mars 2007 par le poste frontalier de Gbeta. Ces réfugiés viennent des villages autour de Danané, en Côte d'Ivoire.

Région du Moyen Cavally

Le 5 mars 2007, OCHA a facilité une mission inter-agences à Péhé et dans les villages voisins de Diai et de Tahibli. La mission devrait apprécier les conditions de retour de 444 déplacés hébergés dans le Centre d'Accueil et de Transit des Déplacés de guerre (CATD) de Guiglo, prévu pour le 21 mars 2007. Pour des raisons de sécurité, le principe du retour des déplacés allogènes est possible dans 14 des 18 villages de retour. Les comités d'accueil qui ont été mis en place sous la facilitation de l'OIM, orienteront les retournés vers des familles d'accueil. Les retournés séjourneront désormais au village et pas dans les campements, de manière à leur permettre de participer aux efforts de développement communautaire et à la cohésion sociale. Les retournés ont souhaité participer aux efforts de production locale jusqu'à leur autonomie et autosuffisance.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.